Les couleurs dans l’architecture

Posted on 25 août 2008

“L’effet de la couleur sur notre perception de l’espace et le volume extérieur d’une architecture, son poids sensible et sa distance peuvent être réduits ou augmentés en fonction des couleurs employées“. Fernand Léger

Jean Philippe Lenclos, l’ a compris et modélisé dès les années quatre-vingt, la couleur en architecture a une géographie propre. Déterminée en partie par cellesdu paysage local et en partie par les traditions culturelles chaque lieu a sa propre palette qui génère un nuancier spécifique.*. Les particularismes architecturaux de chaque région sont évidents et riches. Cependant  Le caractère des constructions contemporaines dépend pourtant dans une large mesure du coût des matériaux. Ces propriétés nous donnent une grande souplesse d’interprétation par rapport à la fonction d’un bâtiment et de ses éléments architecturaux**,  les messages potentiels sont pratiquement illimités : la couleur peut indiquer est vecteur une position et des attitudes sociales, la destination d’un bâtiment d’une construction ou d’un espace public ou souligner de la fonction de la construction des nécessités fonctionnelles ainsi que des usagers auquel le bâtiment est destiné.***.

L’idée consiste à ne pas se restreindre à un champ déjà connu, mais de s’ouvrir sur de nouvelles techniques, en offrant un panorama fidèle des possibilités du moment.

Cooperative Design c’est un regard neuf, autour des matières, de la lumière, des formes et des couleurs de demain. Alors, r
etrouvons-nous autour d’un petit-déjeuner thématique au 32 Fg Poissonnière 75010 Paris pour aller plus loin, pour ensemble faire le point sur votre langage coloriel, comprendre ses forces, identifier ses faiblesses éventuelles.

**Chaque  pays, chaque ville lieu a sa propre palette, qui en constitue le thème chromatique dominant qui génère un nuancier spécifique.
**L’environnement coloré, en architecture, englobe non seulement les couleurs des bâtiments ou le paysage aux alentours, mais aussi des facteurs tels que la dimension et la forme du bâtiment lui-même, les matériaux employés et l’intensité de la lumière sur le site à des heures différentes.
***1 – Le facteur fonctionnel dépend de l’usage auquel le bâtiment est destiné,
des utilisateurs des lieux et des éléments intégrés (publicité, signalétique, etc.). 2 – Le facteur structural agira sur notre perception des différents éléments du bâtiment. 3 – Le facteur symbolique se définit par des associations mentales provoquées par la couleur . 4 – L’étude chromatique d’un bâtiment suscitera certaines émotions, le rendant chaud ou froid, accueillant ou hostile, joyeux ou triste, statique ou dynamique, c’est le facteur psychologique. 5 – L’attrait global de l’harmonie des couleurs.

Cooperative Design se positionne entre les réalités de l’entreprise et la réalité des marchés. Elle associe stratégie marketing et stratégie de marque pour optimiser la création. Elle offre une fonction support pour formaliser un projet et met à votre disposition l’ensemble des métiers du design (identité/branding, édition, mobilier, objets, packaging, architecture, lumière, éphémère…) s’appuyant non seulement sur des talents individuels d’entrepreneurs et de créatifs mais aussi sur une capacité à une répondre collectivement en associant les savoir-faires les plus pertinent en fonction des questions posées. Ce système repose sur, une maîtrise des études marketing, des processus de création et une indépendance face aux grandes agences de création.

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2