Le chateau dans la ville, tissu de vérité. Emilie Faïf

Posted on 6 février 2009

Si une émotion se situait entre la fin de l’ère de la réalité et Le chateau dans le ciel (Hayao Miyazaki), alors le travail d’Emilie Faïf, aussi écorchant qu’un rocher sertie de cadenas (Tatiana Trouvé) serait sa juste transcription. Oscillant entre rêve et hyper réalité, entre conscient et peur du soir, aller retour sans itinéraire, marche naïve vers un échaffaud, couperet final ou début d’une nouvelle vérité. Celle d’Emilie, scénographe plasticienne, 32 ans, diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués Olivier de Serres et des Arts Décoratifs de Paris. Des collaborations réussies avec Hermès, Isabel Marrant, les Ateliers des Enfants du Centre Pompidou ou l’OPH 93 à son actif. Se mêlent et se frottent, mode et urbanité, univers singuliers qui pourtant cohabitent chaque jour, le corps arborant le tissu, le vêtement affrontant la ville, chaque élément étant potentiellement une projection relevant du réel ou de l’ordre du fantasme.

/Par Andrée Fraiderik-Vertino/ / Images courtesy Emilie Faif

Related Articles:

ibookligne_vierge

zone2