La liberté – premier courant marketing

Posted on 28 septembre 2009

Les avantages fonctionnels devenant premiers, la beauté se voit souvent réduit à être un avantage secondaire, et non la raison principale d’un achat.“

Les Japonais ont un trait de génie en matière de packaging, de par leur habitude culturelle de tout suremballer. D’où un savant mélange de performance et de liberté graphique. Le packaging n’est plus dans la fixité, mais joue la recherche d’illusion. On boit du chaud mais le contact tactile est froid… un dérèglement des sens Liée  au courant marketing, la liberté le choix et le bien-être sont deux exigences maximales.

Libre… de tout ajout,

“Les produits spécifiquement modifiés pour le consommateur allergique ou alimentaire-intolérant.“

Les consommateurs plus conscients que jamais que les produits alimentaires qu’ils envisagent être adéquats à leur santé générale, s’auto-diagnostiquent pour comprendre pourquoi certains produits  déclenchent une réaction désagréable (asthme, eczéma).

Les attentes en matière de santé et de bien-être influent fortement sur le packaging : technologies nouvelles d’emballage pour la cuisson vapeur au micro-ondes, capsules diffusant des vitamines, ou une approche “vrac” axée sur la transparence et de petites étiquettes pour laisser voir la fraîcheur et le côté naturel du produit.

Libre… de rester jeune,

“Ouvert en Asie, le concept de produits alimentaires fonctionnels tire profit de l’acceptation des marchés occidentaux.“

Les Japonais commercialisent dorénavant des produits alimentaires de beauté dans leurs gammes d’épicerie standard. Le Produit Roi, présenté presque “nu” et intact comme s’il n’y avait pratiquement pas eu intervention de la chaîne industrielle.

Libre… d’être encore un enfant

“Exploiter un potentiel pour cultiver de nouvelles occasions de vente : combiner l’amusement avec des messages éducatifs.”

Le mouvement des produits de soin de la peau pour des adultes et des soins capillaires de luxe s’étend dorénavant aux “produits de filles“ pour enfants et adolescents avec les mêmes avantages de soin (teint radieux, peau nette). De manière générale, les marques tentent de réenchanter le quotidien, et les produits deviennent support de beauté ou de bonheur. Notre quotidien doit être parcouru de singularités, de changements marquants. Le consommateur baigne dans une culture à base de “morphing” ou de déformations visuelles et il exige désormais que le visuel des produits soit lui aussi élaboré, qu’il surprenne autant que possible.

Libre… de s’ajoindre du bien-être

“Les doses quotidiennes ayant une revendication à fournir un bénéfice santé tangible au consommateur.”

Ce succès est indicatif de combien les consommateurs sont attachés à la simultanéité de l’alimentation et de la médication, prouvant l’importance du régime de santé. Une introduction dans l’utilisation de l’emballage, du graphisme et des déclarations pour transmettre l’apport (énergétique, calorique). Dans l’alcool, l’emballage exclusif souvent se combine aussi avec des saveurs inhabituelles. Dans d’autres boissons, l’emballage peut être combiné avec des ingrédients fonctionnels.

Libre… le choix est pas une entrave

“La beauté Extrême” est une tendance qui a commencé en Amérique du Nord sous l’impulsion de petites sociétés, souvent sur des niches.”

La commodité et la portabilité accompagnent cette tendance cosmétique. Chaque nouveau produit apporte l’assurance d’avantages, d’adaptation et de spécialisation par la personnalisation d’utilisation spécifique pour des utilisateurs spécifiques.

/Par Frédéric Rossi-Liegibel

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2