Au delà du Noir

Posted on 26 septembre 2009

Pierre Soulages décline une surface idéale de projection, une œuvre au noir paradoxalement lumineuse.

Noires, les toiles semblent impatientes de pouvoir jouer avec le soleil.En écho à la formule de Maurice Denis affirmant qu’un tableau est “essentiellement une surface plane recouverte de couleurs en un certain ordre assemblées“, Soulages apporte un correctif : “…sur laquelle viennent se faire et se défaire les sens qu’on lui prête. “Le sens d’une peinture, dit-il en pesant ses mots, ce n’est pas sa matérialité. C’est sa réalité.“ C’est vrai que face à un Soulages, on a envie d’y porter la main, d’en éprouver la matière épaisse, voire de tâter les bourrelets des lignes creusées en surface..

Parlant de ses œuvres, Pierre Soulages détermine, les trois éléments contribuent à faire une couleur  : le premier, c’est celui qui la réalise ; le deuxième, c’est la chose qu’elle est – la chose pas le signe ; la troisième, c’est celui qui la regarde.“

Voilà, résumé la couleur dans son ensemble

Peu importe la façon dont la matière a été posée, ce qui compte c’est le choc, l’émotion qu’elle est à même de produire sur celui qui la regarde.

La stature noire de Pierre Soulages fait écho à ses toiles, sans que l’une ne trouble visuellement l’autre. Chaque noir a sa valeur propre, comme il en est de chaque toile, puisque la lumière vient de la toile, dès lors, le regardeur est inclus dans cet espace.

À 90 ans, Soulages est un artiste qui n’a jamais fait partie d’aucune chapelle, qui n’a pas varié par rapport à son engagement esthétique de la première heure et dont la renommée s’est d’abord construite aux États-Unis avant l’Europe, de 1947 (article initial de William Rubin “The New York School of Art. Then and Now“) à nos jours.

/Par Frédéric Rossi-Liegibel /Le Centre Pompidou/ rétrospective/ Soulages/ peintre du noir et de la lumière/ 14 octobre 2009 – 8 mars 2010. Photo 1 Pierre Soulages/ Peinture 260 x 202 cm, 19 juin 1963/ Huile sur toile Collection/ Centre Pompidou, Musée national d’art moderne/ Diffusion RMN©Adagp, Paris 2009 – Photo 2/ copyright Montpellier Agglomération

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2