Le packaging – demain

Posted on 19 octobre 2009

“concurencé par le food, le secteur des cosmétiques reste précurseur en matière de design et de packaging.“

Les développements dans le secteur des cosmétiques ont un impact important sur l’ensemble du secteur packaging. Le packaging représentant entre 20 et 45 % du coût total d’un produit, beaucoup de marques se retourne vers un packaging standard personnalisable ou à l’inverse vers un design sur mesure. C’est pourquoi, on vit aujourd’hui une polarisation entre, d’une part, le très simple (conditionnements pas chers, efficaces àfaible impact environnemental) et, d’autre part, le complexe à valeur ajoutée (packagings plus fonctionnels, plus communicatifs…), une tendance que l’on retrouve dans les couleurs, les matières et le graphisme.

Qu’ils soient standard ou exceptionnels, deux courants:

toujours, des produits personnalisés, doses individuelles, portionnables, doses quotidiennes, produits modulables…des packagings si ce n’est totalement écologique, au moins issus d’une “écologie raisonnée“.

Le packaging: protéger, conserver, servir ou éblouir?

Le packaging “fonction” qui accentue l’authenticité du produit. Il est lui-même fonctionnel et rassurant.

Le packaging “contexte” qui raconte une histoire, une émotion. Il est lui-même une partie de l’histoire du produit. Trois tendances : l’efficacité, la seconde Vie, la sensorialité.

/Par Frédéric Rossi-Liegibel

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2