designer4®cooperativedesign

Le design est une gigantesque accumulation de tentatives

Posted on 30 novembre 2009

Cérébral, agitateur, producteur ambitieux, Anthony van den Bosche est le moteur du duo formé avec Elsa Sarfati. Le projet Duende Studio, deux bras armés d’un écosystème riche de collaboration avec les jeunes pousses déjà écloses à l’international telles Mathieu Lehanneur ou Benjamin Graindorge avec qui il a imaginé et produit Floating Garden.

cooperative design : LA CONCEPTION D’UNE CHAISE EST-IL TOUJOURS LE PASSAGE OBLIGE POUR LE DESIGN ?

Oui, si l’on y ajoute son extension naturelle qui est la chaise mobile (voiture, moto, avion, bateau…). La grande mission du designer est la prise en charge des fessiers occidentaux au repos ou lancés à toute vitesse. Si l’on parle bien sûr de la tranche infime de designers souhaitant entrer dans l’histoire du design.

cd : AVEZ-VOUS DÉJÀ CONCUE VOTRE « CHAISE » ?

Je ne suis pas designer au sens Phaedon du terme. Le design est pour moi une discipline créative comme une autre basé sur l’expulsion de mes envies. Ses qualités propres interviennent dans un second temps.

cd : QU’EST-CE QUE LA MATURITÉ DANS VOTRE PRATIQUE, ET QUELS EN SONT LES SIGNES ?

Le téléphone qui  sonne uniquement pour de bonnes raisons.

cd : GRAPHISME, OBJET, ARCHITECTURE, URBANISME, LE DESIGN EST-IL UNE QUESTION D’ECHELLE ?

Ce serait considérer les intérieurs des clients comme des friches d’objets un peu bordéliques à organiser, paysager et rationaliser. Je trouve cela un peu triste comme idée. Les intérieurs domestiques sont plutôt pour moi des petit monde clos avec leur climat, leur faune, leur flore et leur palettes de fonctionnalités destinées à nous protéger de l’extérieur. La compétition entre objets, le chaos esthétique généré par leur non compatibilité en terme de style est dès lors secondaire car tout à fait normale.

cd : QU’EST-CE QUI VOUS FAIT COURIR  ?

Une immense accumulation de besoins.

cd : EXISTE T-IL UN DESIGN UTOPISTE ?

Si par utopie vous entendez déconnecté de la réalité, en l’occurence commerciale, alors le design est plus que jamais utopique. 95% de la production d’objets est un échec commercial. Le salon de Milan est une gigantesque maternité accouchant chaque année de milliers de projets mort nés, sans aucun avenir commercial, ou d’une durée de vie limité à sapremière production (combien d’objets retrouve-t-on d’une année sur l’autre ?). Grâce ou à cause de sa relative mise en oeuvre (là encore une question d’échelle), le design est donc une gigantesque accumulation de tentatives, c’est ce qui le rend charmant et un peu gaspilleur…

cd : VOUS INSCRIVEZ-VOUS DANS UN ÉCOSYSTÈME ?

Exactement pareil…. L’historien du design est d’ailleurs un historien des réseaux de design, c’est à dire des affinités électives entre designers et partenaires des designers.

articles en lien

ibooksmartphoneligne_viergezone2

Bookmark and Share

online-casino.blog.ca