bamako®cooperativedesign

Le paysage Ouest africain

Posted on 27 novembre 2009

La reproduction d’un état de nature, la présence de poésie et de chants,  la représentation picturale sont selon les théoriciens du paysage (Augustin Berques, Alain Roger, Pierre Donnadieu) les critères qui déterminent l’existence d’une société paysagère (au sens occidental du terme)*.

Longtemps s’est posée la question de savoir si pour la société (ouest) africaine si le paysage avait une valeur pour les habitants et usagers des lieux (selon la définition d’Oscar Wilde – “La Vie imite l’Art bien plus que l’Art n’imite la Vie“).

Pour trouver un début de réponse il faut fouiller un peu notre passé. Pour beaucoup la représentation de la “Vierge du chancelier Rolin“ par Jan van Eyck** est considérée par tous comme la première représentation d’un paysage. Cette vision, “par la fenêtre“ (le veduta) d’un extrait idéalisé est peinte au XVème siècle et fait entrer le paysage dans la modernité.

Ce qui est remarquable avec le travail d’Oumar Ly*** c’est qu’il semble résolument que ce pas est franchi et que derrière le magnifique boutis qui offre un fond au personnage principal, c’est le paysage qui apparaît et capte le regard, selon le même procédé qu’employait van Eyck en son temps. Attention nulle idée ici de comparer les deux arts, ni les deux artistes, mais de saluer l’émergence d’une vision différente d’un lieu. Un regard singulier, probablement issu d’un accident, que seule la routine, l’habitude, la répétition génèrent. Peut-être aussi un regard occidental qui fait que l’on a poussé le cadre des photos pour ouvrir l’espace, je ne sais, mais c’est “juste“ magnifique, comme les choses se reproduisent, comme les accidents de sens se suivent.

*Pour plus d’informations /Cinq propositions pour une théorie du paysage /Collectif/ Editions Champ Vallon/ Pays-Paysages/ 13 € **Crédit photo /La Vierge du chancelier Rolin© R.M.N./C. Jean /Oumar Ly®editions Filigranes *** Aux rencontres de la photographie de Bamako a été présenté le travail du photographe sénégalais Oumar Ly. Un film a été réalisé à Bamako et les éditions Filigranes lui consacre un livre : portraits de brousse /Oumar Ly. La quinzaine Filigranes /expositions, projections, conversations, vente de livres se tient du 4 au 18 décembre Hôtel de Sauroy 58, rue Charlot 75003 Paris. /invitation/ programme /Par Frédéric Rossi-Liegibel

articles en lien

ibooksmartphoneligne_viergezone2

Bookmark and Share