“0, les vieilles questions, les vieilles réponses !“

Posted on 31 décembre 2009

Cela fait juste soupirer, chaque année le même rituel. D’abord la frénésie collectivo-hystérique, “les Cadeaux de Noël“, suivie par la dépression, elle même surmontée par le sentiment de l’absolue inutilité de ces cadeaux. A Noël va succéder janvier et Maison et Objets. Maison et Objets, c’est notre Nouvel An avec son nouveau design et ses dix ans. Alors pour le rendre fort et clair (à Paris et au reste du monde) les choses doivent-elles demeurer sur cette voie ou changer ?

Nos vœux pour la nouvelle année :

Ne rien changer, aller à Villepinte, faire la queue sur le quai du RER et revenir (très) vite intramuros et profiter de la vie parisienne et se rendre compte qu’il n’y a pas d’extension du salon dans la Ville. Pourtant, M&O est un des points de visibilité et d’attrait de la Ville Lumière.

Au contraire tout changer, ce que nous voulons c’est un Salon plus vif, plus passionnant, plus jeune et plus (grand) ouvert sur la Ville, qui accompagne « le boom du design“ et s’éloigne de la décoration.

Que M&O soit ambitieux, qu’il incite les innovations et les fasse revenir à Paris, que la Lombardie cède un peu de son monopole de machine fascinante à produire du design. Néanmoins, retenons notre souffle, Paris n’a pas dit son dernier mot, espérons que M&O prenne la parole, d’autant plus que pour ‘Il salone del mobile’ à Milan, il faut attendre fin avril.

Dernier vœu. Ne pas se retrouver dans un an avec les mêmes vœux et les mêmes cadeaux issus des stands des exposants. Si si ! vous savez, se voir offrir par un proche un ‘objet’ que nous avions détesté sur le salon mais que lui, le découvrant vendu dans sa boutique préférée de décoration et design, a acheté se disant fièrement “Andrée va adorer cet objet vraiment design !“

Pour ces bonnes raisons ne retardons pas ces questions à la fin du salon professionnel. Parce qu’à la fin, on n’en finit pas, de ne pas finir, au risque que janvier ne soit plus à terme synonyme que de maison et d’objets.

Now! design à vivre fête ses dix ans. La célébration de cet anniversaire est l’occasion pour le salon de mettre à l’honneur une figure incontournable de ce mouvement polymorphe. Philippe Starck. En parrainant dix jeunes créateurs il montre, s’il en était besoin, la richesse d’une relève armée pour défier les challenges du siècle amorcé : écologie, dématérialisation, crise des ressources et des énergies, nouveaux rapports sociaux sont quelques unes des problématiques qui orienterons leurs travaux.

/Par Frédéric Rossi-Liegibel /photo/ copyright Paris sous la neige en janvier les-invalides_03/ laurent.tresson.over-blog.com

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2