Le langage des choses

Posted on 15 février 2010

L’architecte italien Ernesto Nathan Rogers, dès 1949 avance une thèse audacieuse : “prenez une cuillère et vous pourrez comprendre comment construire une ville“. Cette interprétation semble exagérée, mais est à prendre au sérieux. Le design contemporain est une clé qui explique notre monde quotidien, où comptent seulement la distinction entre l’Utile et l’Inutile. Alors que penser de la future silhouette des Halles : la « Canopée »*.

Nous vivons dans un monde de plus en plus chargé de choses, cela crée une ‘part supplémentaire’ de design, y compris architectural. Le design est devenu plus complexe, plus calculé et plus intentionnel, agissant de plus en plus comme une sorte de code d’appréciation ascendante. Des appareils conçus comme « des maîtres d’hôtel » discrets, invisibles, il ne reste pas grand chose. De Raymond Loewy à Philippe Starck, ce que nous retenons c’est cette “science publicitaire“ qui consiste à se mettre soi-même sous le feu des projecteurs aussi intelligemment que le font les produits et les bâtiments. Nul besoin de rappeler le besoin du projet des Halles à Paris, tant d’un point de vue urbanistique, qu’architectural. Arrêtons-nous sur les mots. Une carapace de verre recouvre l’espace public, elle protège les échanges. “Elle est calme, légère, fluide. Sa figure est un symbole… qui permet de voir des continuités là où l’on voyait des discontinuités »**. “La complexité de toutes ces géométries s’organise et s’équilibre dans le projet selon un motif unique. Son évocation est presque végétale, ce n’est pas à proprement parlé une architecture figurative“.

Si la filiation est certaine avec les toitures anciennes des Halles, ici la couverture superpose alternativement des lignes de protection puis de ventilation. L’on passe du Parapluie de Regembal à la Carapace de Berger&Anziutti. C’est donc là la future silhouette des Halles : le projet retenu par le Concours international pour la rénovation du Forum des Halles, une carapace de verre… donne moi une cuillère… je te dessinerai Paris.

*Canopée : le projet architectural de Patrick Berger et Jacques Anziutti, lauréat du Concours international pour la rénovation du Forum des Halles, le futur bâtiment a été retenu parmi les dix équipes finalistes. Un choix effectué par un jury présidé par le Maire de Paris, Bertrand Delanoé, dont étaient notamment membres les maires du 1er et du 2e arrondissement. A Paris, Patrick Berger a déjà signé le Viaduc des Arts (12e) et les serres du parc André-Citroën (15e). **La principale porte d’entrée sur Paris (800 000 voyageurs par jour) va bénéficier d’une rénovation globale. La Canopée assure donc une continuité entre le jardin de 4.3 ha et le nouveau bâtiment. La salle d’échanges avec les trois lignes de RER et les 5 correspondances de métro sera totalement restructurée.

/Par Frédéric Rossi-Liegibel /Lancement du chantier : courant 2008 pour le jardin et en 2009 pour le forum. La Canopée devrait être achevée à l’horizon 2012. Crédit photo /Vue de nuit de la « Canopée »/Studiosezz avec la participation d’I. Tiursic et de W. Mille /Maquette d’Alain Hugon, maquettiste avec Thierry Martin, maquettiste – photographie d’Arnaud Rinuccini photographe – projet de Patrick Berger et Jacques Anziutti Architectes


articles en lien

ibookligne_vierge

zone2