Design et architecture – qui influence qui ?

Posted on 8 mars 2010

Construit par un collectif sous  la direction de Shigeru Ban*, en mai prochain, Metz dévoile son Beaubourg**.

Le parti pris environnemental, ne peut cacher l’ambition d’une architecture ouverte, pliante et dépliante. Sa forme organique et ses matériaux naturels lui donnent cette apparence d’architecture de jardin – malgré sa taille. La toiture est un tour de force structurel et sculptural qui permet de franchir des portées allant jusqu’à 100 mètres. Cette structure innovante est constituée d’une série d’éléments modulaires, assemblés tels un tissu dont elle bénéficie des propriétés plastiques et économique. Mixte, en bois et métal, elle est composée de modules hexagonaux et couverte d’une membrane en fibre de verre translucide. L’ensemble évoque un vaste chapiteau.

Son parti pris, nous rappelle certaines architectures orientales traditionnelles soit, mais aussi un mouvement formelle présent dans le design depuis quelques années. Le parti pris d’une structure auto – reproductible semble suggérer un modèle trouvé dans la nature. Ce passage d’un matériau froid à un matériau chaud révèle non seulement un nouveau concept de design, qui donne toute son importance aux habiletés manuelles, mais est également un clin d’œil au modus operandi des frères Campana.

**Le projet architectural est ambitieux : “accroître la diffusion des collections nationales et toucher de nouveaux publics, avec le Centre Pompidou de Metz“, cette vocation de l’institution parisienne va enfin toucher le public de province. le budget aloué aussi (45 M€) . L’édifice se présente comme une vaste structure modulaire tendue à partir d’une flèche centrale. La grande toiture abrite galeries d’exposition et jardins ; en résulte l’image forte d’une architecture en symbiose avec son contexte naturel. L’objectif de cette toiture et de ces panneaux ouvrants, constituant la façade périmétrique, est de créer un environnement contrôlé et tempéré naturellement. Cette approche apporte des solutions globales qui assurent la durabilité, avec des frais de maintenance réduits.

*Shigeru Ban Architects + Jean de Gastines, Philip Gumuchdjian /Centre Pompidou Metz /Alessi blow up – bamboo collection – Fratelli Campana

Shigeru Ban est notamment connu pour ses systèmes de structure innovants en tubes de papier (PTS), utilisés dans des projets tels que sa maison en tubes de papier à Yamanashi (1995). Ses maisons en tubes de papier développées après les tremblements de terre de Kobé au Japon (1995), en Turquie (1999) et en Inde (2001), ou église en tubes de papier à Kobé construite en 1995 et toujours en place. De plus, Ban a travaillé pour le développement d’abris pour réfugiés au Rwanda sous le patronage du Haut Commissariat des Nations Unies. Dernière vision en date à la London Design week 2009. Il est également connu pour ses logements sociaux à Mulhouse. /Par Frédéric Rossi-Liegibel

Related Articles:

Post Footer automatically generated by Add Post Footer Plugin for wordpress.