Les aveugles sont pourtant des voyeurs

Posted on 25 mars 2010

Les œuvres et installation de l’exposition ‘Modern Moral Matters’ constituent une réflexion sur la subjectivité des médias, la représentation des conflits, guerres et actes terroristes.

Un bloc opératoire et sa table d’opération surmontée d’un écran de télévision montrant une femme, une Margareth Thatcher au visage impassible, pas de sourire pour Maggie. Une couverture de laine posée sur la table, une ‘cover’ sous laquelle les patients que nous sommes se cacheraient volontiers si possible pour échapper tant aux discours, fleuves arides, qu’aux mises en pièces, scènes quotidiennes des politiciens, tant des citoyens que de leurs propres vision, à défaut de projet politique ou humaniste. ‘Treatment Rooms – 1983-84’ est une installation de l’artiste britannique Richard Hamilton, celui par qui le Pop Art arriva en Grande Bretagne dans les années 50. Formé à la Royal Academy School et la Slade School of Art, Hamilton est reconnu comme l’instigateur du mouvement ‘Independant Group’. Depuis 1992, aucune exposition significative de son travail n’a été organisée à Londres.

Tel Peter Saville, Hamilton a travaillé pour l’industrie de la musique, pour des artistes tels les Beatles ou les Rolling Stones, sur des pochettes d’albums, sans trop souffrir des avis contraires des dirigeants des labels qui lui laissaient une vraie liberté créative. De son travail avec Paul McCartney sur l’album The Beatles, Richard Hamilton se souvient : « Le plus excitant c’était la puissance économique des Beatles ! Ils pouvaient innover et aller à contre courrant des dictats marketing. Mes vrais employeurs, Emi et les directeurs du design de la maison de disque étaient hors jeu. L’autre détail excitant tenait à l’ampleur de la production de cette pochette ! Environ 5 000 000 de copies … » ‘Swinging London 67’ est une série de clichés ou peintures, la frontière est courte et surtout floue. Hamilton soumet à nos regards (subjectifs), la vision de clichés des Rolling Stones. Selon l’oeuvre l’on ne discerne pas si les protagonistes représentés sont menottes aux poignets, des inconnus, des stars en plein délit ? Selon le traitement de l’image, et ce sans jeux d’angle ou cadrage, mais niveau de pixelisation ou grâce à des détails en surimpression, Hamilton nous montre au choix : deux people se cachant des paparazzis, deux amis s’amusant en soirée, ou se protégeant d’une lumière gênante… Les aveugles sont pourtant les observateurs, voyeurs de la scène.

‘Shock and Awe – 2007-08’, une impression du Premier Ministre de l’époque, Tony Blair en tenue de cow-boy, prêt à dégainer ses pistolets, fausse toile satirique d’un des acteurs de la coalition internationale contre l’Irak et fervent ‘ambassadeur’ européen de la politique de G.Bush. L’on retrouve ce goût pour la satire politique et les interventions armées motivées par la cupidité dans ‘War Games -1991-2010’, une photographie sur laquelle un poste de télévision saigne et diffuse une image représentant la ‘part’ des puissances belligérantes (France, Grande Bretagne, Etats Unis, Iraq, Koweït). Al, l’ordinateur de bord de ‘2001, a space odissey’  serait-il capable d’émotions et sentiments ?

‘Maps of Palestine 2009-10’ rapelle que : « Nous savons tous à quel point les israeliens ont fait souffrir le peuple palestinien pendant plus de 50 ans. Il serait temps que le monde prête attention à ‘l’Holocauste Palestinien’. Ces mots ne sont pas de Richard Hamilton mais de Silvia Cattori, interviewée par Mordechai Vanunu le 19 octobre 2005 pour le Voltaire Network. ‘Maps of Palestine’ consiste en une juxtaposition de deux cartes, l’une datée de 1947, l’autre de 2010, montrant les territoires palestioniens et israeliens tels que définit par l’ONU en 1947 et la répartition ou occupation actuelle.

Richard Hamilton : Modern Moral Matters, exposition à la Serpentine Gallery, Kensington Gardens, Londres, du 3 mars au 25 avril 2010 /Par Andrée Fraiderik-Vertino / © Richard Hamilton ‘Treatment Room’ 1983-84, installation, 275 x 550 x 550 cm + Swingeing London 67 (f) 1968-69 Screenprint on canvas, acrylic and collage 67 x 85 cm

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2