La science des rêves

Posted on 19 avril 2010

 

UsageGrilleBlogAprès l’air, Mathieu Lehanneur s’intéresse à nos rêves et fait une nouvelle fois preuve de ce talent si particulier à rendre désirable et poétique les innovations technologiques. Conçue pour l’Hôtel de Marc, qui accueille à Reims les invités de Veuve Cliquot, “Once upon a dream“* est une chambre idéale pour récupération-resynchronisation rapide**.

Rêvez, mode d’emploi :

1 – fermeture du rideau : la production de rêves peut commencer – 2 – baisse de la température générale de la pièce pour atteindre l’idéal : 19° – 3 – déclin progressif de la lumière grâce à la plante suspendue au-dessus du lit : la lumière passe de 1000 Lux à 0 – 4 – pendant quinze minutes, une émission de bruit blanc vient isoler phoniquement le dormeur des nuisances extérieures. Le cerveau bloqué sur cette fréquence neutre, le corps à température idéale, la nuit peut commencer – 5 – réveil, la température remonte de 2 degrés, la lumière passe de 0 à 2500 Lux en quinze minutes.

C’est aussi, un clin d’œil à l’histoire puisque la veuve Cliquot était elle-même une insomniaque notoire. Une expérience à vivre seul, car malheureusement, selon le Docteur Nicolas : « on ne dort jamais parfaitement synchronisé à deux »…

*Once upon a dream a été présenté pour la première fois à Milan lors du salon du Meuble en compagnie de la « Gloriette » conçue par les frères Campana, il voyagera maintenant vers différentes capitales mondiales avant d’intégrer sa destination première et finale à Reims, à l’hôtel du Marc.

** Cette unité de sommeil reprend les études physiologiques testées et mises en place par les services de malades du sommeil afin de guérir les insomnies chroniques. Basé sur le travail du Docteur Alain Nicolas, responsable de l’Unité d’Exploration Hypnologique du CH Le Vinatier à Bron (Lyon), « Once upon a dream » devient donc un voyage vers le meilleur des rêves. Une histoire aux chapitres successifs dont les rebondissements sont les différentes phases prévues par le narrateur Lehanneur pour préparer le corps à l’abandon du sommeil.

/ Crédits photos : Felipe Ribon

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2