Nouvel architecte pour le pavillon saisonnier de la Serpentine Gallery

Posted on 28 mai 2010

Signalé pour une construction prestigieuse à Paris La Défense et finalement éconduit, c’est pour une collaboration elle aussi éphémère que ce français, Prix Pritzker en 2008, se posera à Londres le temps d’un été.

Oui c’est l’architecte et designer Jean Nouvel qui a été commissionné par Julia Peyton-Jones (directrice) pour la conception du Architecture Pavillion 2010 de la Serpentine Gallery. Le dixième pavillion sera visible dans les jardins de Kensinghton du 10 juillet au 17 octobre 2010. Il succède au duo japonais de Saana l’année passée et les été précédents, pêle mêle : Zaha Hadid, Norman Foster, Oscar Niemeyer, Franck Gerhy … Depuis qu’elle a été ouverte au public la Serpentine Gallery n’a de cesse d’indiquer le chemin de l’art contemporain. Récemment elle a décidé d’assumer la part belle qu’elle a depuis longtemps accordé à l’architecture et au design. Cette frontière a été affranchie symboliquement avec la controversée exposition de Konstantin Grzyc, Design Real, fin 2009. L’idée de la Serpentine Gallery c’est un emplacement particulier, très privilégié.

L’espace :

Si elle s’appelle galerie, elle fonctionne à peu de choses près comme un musée. A ce titre elle est un des plus petits musées d’art contemporain du monde. Pour autant, d’où son nom, il s’agit bien d’une galerie. La programmation est pointue, talentueuse, et rivalise avec celles des plus grandes institutions et musées, … Peu de galerie peuvent se vanter d’avoir un tel catalogue de produits dérivés, en lien avec les expositions qu’elles présentent. Encore moins des tirages et objets collectors en édition limitées.

L’entrée est en fait un bookcorner, où vous trouverez des livres à bas prix signées Taschen mais également les éditions de luxe des maisons Steildh ou Assouline et la dernière édition de Monocle à côté de magazines plus confidentiels. Si la Tate Modern et le Design Museum de Londres, sont des passages obligés, la Serpentine Galery, suivie d’une bonne promenade dans Kensingthon Gardens et un détour vers le Wesbourne Grove pour un shopping arty dandy, est elle aussi un must.

/Andrée Fraiderik-Vertino/ Copyrights Ateliers Jean Nouvel

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2