48 rue Saint Sabin

Posted on 1 juin 2010

Le nouveau projet de l’EPFL+ECAL Lab résonne comme un manifeste : dépasser l’aspect High tech des nouveaux matériaux pour explorer le potentiel de leur caractère unique.  Les deux grandes écoles de design ont répondu à ce défi, focalisé sur une icône des matériaux technologiques, le carbone.

Les matériaux composites à fibres de carbone s’intègrent progressivement à notre quotidien en raison de leurs propriétés mécaniques exceptionnelles : une rigidité incroyablement élevée pour un poids très faible. Utilisé dans de nombreuses applications sportives de haut niveau, ce matériau a acquis un statut d’icône du high tech*. Au point d’engendrer une utilisation souvent caricaturale dominée par son esthétique noire, parfois juste reproduite en trompe l’œil ! Dans de nombreux objets, ce matériau se signale d’abord par son esthétique pour conférer au projet une identité avant tout technologique. On finit par en oublier l’intérêt principal : des formes et des usages d’une légèreté unique, des performances thermiques, sonores ou électriques étonnantes. Le défi était de dépasser l’aspect high tech du carbone traditionnellement noir pour en explorer d’autres potentiels. L’exploration se traduit par une présentation de six propositions emblématiques de cette réflexion où le carbone quitte son habit noir pour devenir verre soufflé, son et lumière**. Les projets issus de ce travail s’affranchissent ainsi des références visuelles liées au carbone pour permettre à l’utilisateur de se confronter directement aux sens et aux propos qui émanent des objets. Hidden Carbon vise à retrouver la pertinence de ce matériau en développant des typologies d’objets et des usages inédits basées sur ses propriétés particulières.

*Le chantier « Décision », basé en suisse et connu notamment pour la construction des bateaux Alinghi, double vainqueur de la coupe de l’América, de l’avion solaire Solar Impulse et des modifications récentes de l’Hydroptère, bateau à voile le plus rapide au monde. La seconde référence est le Laboratoire de technologies des composites et polymères de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, qui participe à ces mêmes aventures et succès. Les jeunes designers ont en outre bénéficié du soutien de Swiss composite groupe, à Berne, pour un accès aux matériaux les plus performants et de Louis Vuitton, qui marque ici son engagement pour l’innovation. « Décision » a transformé les meilleurs projets en prototypes pour l’exposition Hidden carbon, dont la scénographie est signée par le collectif Big-Game, en collaboration avec les designers graphiques Gavillet et Rust. **Sous la direction de Jean-Dingjian pour l’ENSCI et Alexis Georgacopoulos pour l’ECAL. Ce projet fait suite à Sunny Memories, travail de design basé sur une nouvelle génération de cellules solaires, présenté l’an dernier aux Designers Days avec l’ENSCI, l’ECAL, le RCA (Royal College of Art de Londres) et le CCA (California College of the Arts de San Francisco). Il incarne le dialogue nouveau entre design et ingénierie proposé par l’EPFL+ECAL Lab de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne en collaboration avec l’ECAL.

/Par Marc Kelman, reprise d’un texte de Licia Bottura, ENSCI-Les Ateliers /ENSCI Les Ateliers,  48 rue Saint Sabin – 75011 Paris /Du 9 au 14 juin Designer’s Days célèbre son dixième anniversaire dans un parcours intitulé : 10 ans ! Télécharger le plan, le programme.

Related Articles:

Post Footer automatically generated by Add Post Footer Plugin for wordpress.