Humberto & Fernando Campana par Cédric Morisset

Posted on 27 septembre 2010

Au printemps dernier, Marion Vignal, journaliste et auteur, lançait la collection Design etc. éditée par Archibooks. Elle invitait alors Cédric Morisset à en rédiger le premier titre consacré aux maîtres du design brésilien, Humberto et Fernando Campana. Rencontres croisées.

Sous forme d’entretiens – c’est le principe même de la collection – avec les frères Campana, l’auteur nous entraîne dans leur univers intime, entre design, art et artisanat, entre São Paulo et Milan, entre la production léchée d’Edra et celle des favelas, entre confort et inconfort, entre beau et laid…

Cédric Morisset précise dès l’introduction, au sujet de cette notion de “ pretty ugly“ que “Cette ligne directrice, qui leur vaut de nombreux détracteurs, a déclenché plusieurs fois la polémique. On les a ainsi accusés tour à tour de bricolage, de mauvais goût, ou de créer des meubles sans confort. C’est pourtant cette capacité à refuser les dogmes du design et à se frotter à d’autres univers, dont celui de l’art contemporain, qui constitue la touche Campana“.

Les deux frères décrivent beaucoup le contexte de leur parcours atypique, en rupture avec le néominimalisme des 90’s, leur démarche d’ « ingéniérie artisanale » qui surprend, leur rigueur et la part d’irrationnel. L’auteur pointe la complémentarité et les profondes différences des deux individus…

CEDRIC, VOUS CONNAISSEZ BIEN LES CAMPANA DEPUIS PLUSIEURS ANNEES, QU’EST-CE QUE LA PREPARATION DE CE LIVRE, CES ENTRETIENS, VOUS ONT FAIT DECOUVRIR QUE VOUS NE SAVIEZ PAS ?

Humberto et Fernando se sont livrés avec une générosité incroyable, en dévoilant des pans de leur histoire personnelle que j’ignorais totalement. J’ai ainsi découvert en quoi le contexte historique du Brésil des années 60 et 70 – la dictature – avait été fondamental dans leur construction, dans leur recherche permanente d’émancipation et de liberté. En racontant une partie de leur enfance, ils m’ont aussi expliqué pourquoi la nature joue un rôle aussi primordial dans leur travail. Ces entretiens ont été à la fois intimes et riches en informations.

MARION, VOUS VOUS LANCEZ DANS UNE NOUVELLE COLLECTION SUR LE DESIGN, UNIQUEMENT SOUS FORME D’ENTRETIENS AVEC LES DESIGNERS, FORMAT POCHE, 12,90 EUROS… EN QUOI VOTRE DEMARCHE EST-ELLE NOVATRICE ET CONTRIBUERA A LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES SUR LE DESIGN ?

Cette collection cherche à offrir une approche plus intimiste du design. Plutôt qu’un discours formel ou technique sur les objets, le designer est amené à travers une conversation spontanée à parler de ses motivations profondes, de ses inspirations, de ses recherches, de sa méthode de travail, etc.

C’est l’occasion de sortir d’une approche superficielle et réductrice du design (les livres sur le design sont souvent des purs livres d’images, portfolio sans explication ou bien dictionnaire purement informatif ) et d’appréhender le travail de créateur, de se plonger dans un parcours de vie… La forme de l’entretien offre de la spontanéité et de la sincérité. Cela évite la paraphrase, la glose superflue, voire la déformation de propos.

Chaque entretien est unique en son genre (rythme, contenu) selon la personne interwievée. Les Campana racontent beaucoup leur histoire familiale, parlent aussi beaucoup de leur pays, de leur culture, ce qui permet de mieux comprendre leur travail.

QUEL EST LE PROCHAIN TITRE A PARAITRE ?

Konstantin Grcic par Pierre Doze, à paraître mi novembre.

/Par Chérubin /Cédric Morisset /Humberto & Fernando Campana, Archibooks, collection Design etc, septembre 2010

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2