Fondation Hermès, very hot !

Posted on 5 octobre 2010

Chauffer, se chauffer, réchauffer, telle est la thématique du Prix Émile Hermès 2011, le concours international de design de la Fondation d’entreprise Hermès. Il se positionne d’emblée de très haut niveau. Inscriptions jusqu’au 30 novembre 2010…

Au moment de sa création en 2008, la Fondation d’entreprise Hermès a légitimement emporté dans ses projets le Prix Émile Hermès, concours de design initié par la maison Hermès. À l’occasion de sa deuxième édition, la fondation le propulse à l’international et lui injecte de nouvelles préoccupations. Elles reflètent ses engagements dans d’autres domaines : la prise en compte des savoir-faire, ainsi que l’indispensable respect de l’environnement.

“Ce Prix triennal a vocation à favoriser les conditions d’émergence de la création appliquée au design, à un moment charnière de l’évolution des designers participants. Sa dotation (50.000 euros tout de même pour le premier prix !) devrait leur permettre d’entrer dans une nouvelle phase de leur vie professionnelle“, indique la fondation.

Les ingénieurs sont également invités à participer… Compte tenu de la thématique, ne serait-il pas judicieux de composer une équipe mixte designer(s) – ingénieur(s) pour décrocher la timbale ?

Si Chauffer, se chauffer, réchauffer est universel et touche à l’un des besoins vitaux de l’être humain, cette thématique permet d’explorer de nombreuses pistes. Le texte explicitant les attentes et le cahier des charges sont particulièrement instructifs et précis. Espérons aussi que les concurrents considèrerons la chaleur humaine comme la première accessible par les individus !

/par Frédéric Rossi-Liegibel / en 2008 le prix avec récompensé sur le thème “La Légèreté au quotidien“ – 2500 inscrits, 700 dossiers reçus et 17 projets retenus- trois lauréats ex-aequo, pour un jury présidé par Enzo Mari : Bastian Goecke pour le porte sac Hnadbag Support /image 1), Francesco Librizzi/Vittorio Venezia pour le bagage de week-end RollingVS Folding /image2) et Simon Lécureux pour son tabouret à bascule Bronco /image 3).

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2