matières

Posted on 28 octobre 2010

Rose – Peau – “Caresse de silice comme un vent de sable, nuée du jour qui se lève dans un souffle de fraîcheur, vibration thyrienne qui transforme notre regard. Le rose nous remplit d’une pureté sacrée et nourricière.“ “J’aime cette ligne qui se termine en ombre. J’aime aussi cette ombre rose, ce sentiment que cette photographie est le négatif des autres. J’aime ces hautes lumières sur une palette allant du gris au rose foncé.“  “Même si la photographie est très chargée en couleur, le maquillage est neutre. Ici, j’ai joué sur un registre de peaux très claires. Certaines peaux blanches peuvent capter toutes sortes de couleurs et d’autres sont comme des écrans sur lesquels on ne peut rien appliquer. Le plus important, c’est de faire une belle base et il faut trouver le petit détail qui ajoute de la vie, de l’intelligence, de la personnalité ; en l’occurrence, une nacre grise.“

Rose – Pigments – “Cette couleur pourrait être facile, pourtant il y a une difficulté : trouver toutes les différences de nuances dans le rose.“

Rose – Encre – “Le rose est à la mode, il est punchy, presque irrévérencieux, mais possède aussi une certaine noblesse, une tradition. C’est étrange, mais cette couleur est associée à un caractère. On est “girly”, “fatale”, “mutine”, elle se décline.“

Rose – Plastique – “C’est une couleur avec laquelle il faut être en symbiose, sans quoi on la rejette, mode ou pas mode. C’est une couleur qui aide à être bien. Dans ce cas, il faudrait que la mode se prolonge !“

Rose –Métal – “Le rose a eu chez nous un impact énorme. Certains ont dit que c’était la couleur du XXIème siècle, appelée à remplacer le bleu marine. Des roses très asiatiques, très japonais ont fait une apparition fracassante.“

Rose – Verre – “La couleur rose est une teinte qui s’apparente à un rouge très, très, pâle. Le rose réussit à capter l’œil en lui évoquant la féminité, la douceur ou encore l’innocence… Ce coloris est relativement complexe à élaborer en raison des référents. Mais il est toujours possible de sublimer un rose par l’ajout de composants aux tons inversés, comme des nacres vertes par exemple…“

Rose – Papier – “Une couleur subtile comme la tendresse ! Le plus fascinant c’est d’en découvrir toutes les nuances. Il peut être clinquant ou tout en finesse, il tourne autour du bleu, du rouge…“

/par Frédéric Rossi-Liegibel

Related Articles:

ibookligne_vierge

zone2