Une tension entre global et proche

Posted on 14 janvier 2011

Rarement depuis la création de l’Observatoire, nos trois guides ont été à ce point opposés sur un même sujet : Intensité. Des espaces fractionnés “Hypnotic“ de Vincent Grégoire, aux objets simplissimes “Un-plugged“ de François Bernard, aux lumières “Haute Tension“  d’Élizabeth Leriche, ce qu’ils nous proposent c’est une immersion totale dans une réalité augmentée. Ce qui réuni ces nouveaux objets c’est qu’ils sollicitent plus nos sens et offrent en retour plus de sensations, d’émotions. Des expériences fortes qui encouragent aussi le lâcher-prise… une poésie technique où le mouvement dynamise l’espace, perturbent le regard et intensifie le quotidien.

Le mouvement, la lumière et les effets 3D dynamisent les espaces, révélant de nouvelles perspectives grâce à une géométrie fractale qui reconfigure l’esthétique et perturbe le regard. “Des formes complexes et fragmentées sèment le trouble“. Hypnotic by Vincent Grégoire pour NellyRodi

Lâcher prise ou  sans nostalgie, mais avec modestie, on réveille le plaisir intense de l’instant présent. La création souffle le chaud et le froid, fait varier l’intensité de la lumière et des couleurs : une techno-poésie se met au service d’un bien-être enrichi et d’une sensualité augmentée. Un autre monde, intense et exaltant, s’annonce.

Le luxe d’un confort de vie simplifié, où l’on redécouvre le goût de la proximité et la saveur du local, sans nostalgie, oblige à repenser l’univers quotidien en y injectant toujours plus de poésie et d’harmonie, pour parvenir à l’objet juste et essentiel. Entre la douceur du foyer et l’agressivité d’un monde extérieur concurrentiel, le fossé est grand. “Plus notre monde se standardise (mondialise), plus nous revendiquons une personnalisation synonyme de reconnaissance. paradoxal. Plus il se globalise plus nous aspirons à la proximité, au retour au terroir et aux savoir-faire. Plus il s’enrichit plus nous rêvons de frugalité et de simplicité. Plus il va vite, plus il devient impératif de lâcher prise“. D’où ces deux thèmes qui sont aussi paradoxaux : intimité et intensité, un au mois de septembre dernier, l’autre en janvier, développés par les trois “tendanceurs“ du Salon en appuie sur l’Observatoire*.

*L’Observatoire présente la 18ème édition du cahier d’inspirations sur le thème de l’intensité, le parcours des influences 2011. Maison & Objet nous pose la question  : “et si on augmentait le volume des sens et du sens, des sensations et des émotions, pour expérimenter toute l’intensité de l’existence ? De nouvelles énergies exaltent les expériences fortes“. L’immersion totale dans une réalité augmentée, mais bien réelle ! Image 1 – Vincent Grégoire /hypnotic Galerie Illy Berlin /design Tobias Rehberger 2010 /credit illycaffe spa – image 2 /François Bernard /un-plugged /design Carlo Trevisani APPO06 /credit Emanuele Zamponi – image 3 – Elizabeth Leriche /haute tension Hoi Polloi 1 /design Ingo Maurer /credit Tom Vack Munich

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2