Nouveaux lieux – nouvelles approches – nouveaux objets

Posted on 5 mars 2011

En parallèle à l’ouverture de nombreuses galeries consacrées aux design(s) et aux antiquités du XX siècle, un mouvement d’édition fait jour à Paris. Impulsées par la démarche des “kreo“ les nouvelles galeries en appui sur des écuries dédiées, proposent des talents inconnus ou des cartes blanches aux designers plus établis. En même temps, la démarche nous surprend par ce qui est  proposé. Ce ne sont plus des séries limitées, mais des pièces uniques assez proche de la démarche de création initiée et suivie par des groupement de métiers (ex. Les Ateliers de Paris). Petit tour d’horizon des dernières expositions

Par leur travail Bernd et Hilla Becher ont témoigné de l’héritage architectural industriel européen et américain, avant que beaucoup de ces sites ne soient détruits. Leurs photos constituent le dernier testament de ces constructions anonymes. Mieke Meijer s’est inspirée de cette archéologie industrielle et de ses volumes spectaculaires, en les recréant à une plus petite échelle.

/La Galerie Gosserez propose du mobilier et des objets décoratifs contemporains avec des pièces réalisées en exclusivité pour elle,par de jeunes designers internationaux aux talents affirmés ainsi que des antiquités de xx siècle /Galerie Gosserez, 3, rue Debelleyme.

La Veronese est une forme en verre soufflé empruntée au tableau de la Scuola dei Mercanti: L’Annonciation peint vers 1550 par Caliari Paolo Veronese*. D’inspiration picturale, cette piéce n’a jamais existé, elle est devenue un exercice de style depuis que le verrier italien Vittorio Zecchin l’a soufflée en 1921. Depuis, la Veronese s’inscrit dans le répertoire des formes classiques vénitiennes.

Au tour de Marianne Guedin de s’attaquer à ce challenge. Elle présente ses Sept péchés capitaux a.c.e.g.l.o.p. (avarice, colère, envie, gourmandise, luxure, orgueil, paresse). Partant de la forme de la goutte d’eau récurrente dans son vocabulaire, elle s’appuie sur le talent de Jeremy Maxwell Wintrebert qui « souffle » ici pour elle.

*regardez sur la balustrade /L’Espace Modem est un lieu privéŽ ouvert au public ou aux professionnels lors d’expositions temporaires ou d’éŽvŽénements, culturels ou commerciaux.

Issu de la Design Academy d’Eindhoven, Nacho Carbonell développe une uvre expérimentale qui repousse les frontières qui distinguent le design et l’art contemporain, la fonction d’usage et la sculpture. Ce travail LucifeŽrase* ne fait pas exception.

* LucifŽrase, latin lux fero : enzyme produisant un photon, prŽésent dans les organes lumineux de certaines plantes et animaux /Galerie BSL , 23 rue Charlot 75003 Paris

Frédéric Ruyant propose cinq nouvelles réalisations, sa vision d’un grand paysage chaotique et incertain fait de glissements, de fractures, de torsions, de couches et de strates. Sont -ce encore des objets usuels ? Il semble que oui: une table, un guéridon, une console, un vase, un luminaire : les dénominations annoncent les typologies connues.

/Tools Galerie, 119 rue Vieille du Temple, 75003 Paris

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2