Interstice

Posted on 11 juin 2011

Les Galeries Lafayette ont invité Didier Faustino à envahir les vitrines de Lafayette Maison. Autant artiste qu’architecte, il est obsédé par la place du corps dans l’architecture*. Du corps vient la parole ce qui permet à Didier Faustino de confronter les “Conversations“ à la ville. L’échange devient râpeux allant parfois jusqu’à l’agressivité. Les vitrines de Lafayette Maison vont lui permettre de questionner les passants et d’engager avec eux un dialogue positif.

*Pour la production de Doppelgänger, Didier Faustino a bénéficié du soutien de Sculpteo.com, une plateforme entièrement en ligne qui permet de produire des objets d’une grande finesse à partir de fichiers numériques 3D. Selon Didier Faustino: « Cette technologie nous autorise à augmenter le niveau de finesse et de précision sur des détails parfois difficiles à gérer lorsque nous réalisons des modèles manuellement. Aujourd’hui grâce à des entreprises telles que Sculpteo, ce type d’impression devient accessible au plus grand nombre et permet une grande liberté dans la création. Nous pouvons également dupliquer plus aisément une œuvre, tel un moule numérique qui serait détruit une fois les exemplaires tirés. Cette nouvelle forme de création nous questionne sur la différence entre l’objet physique et son double virtuel, différence qui tend à s’effacer à mesure que les technologies se perfectionnent. »

/Crédit photo: Courtesy Didier Faustino et Galerie Michel Rein – image 2 PHOTO BORDEAUX ACTU – BRUNO MOREL

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2