Marquer mon intérêt au savoir-faire de l’artisan

Posted on 13 septembre 2011

Pour Jean Couvreur, “Paris c’est une sorte de grand bureau, tout y est réuni mais en très concentré“ son travail* revient souvent à fédérer différents acteurs d’un projet d’où l’importance d’avoir un lieu central pour garder un rapport de proximité avec ses clients, fabricants, prestataires. Intégré à un réseau, mais farouchement indépendant dans ses projets et méthodes de travail, c’est un expérimentateur, à mi chemin, de l’artisanat et du design, de la pièce unique et de petite série Quand on le pousse un peu, il avoue pourtant rêver à la conception d’un objet issu d’un savoir-faire industriel fort, peut être aussi quelque chose de très technologique.

ALORS QUE VOUS MANQUE T’IL ? 

Les entreprises historiques parisiennes ont fui les loyers trop chers du centre, en tant que designer, je regrette cet éloignement. En retour, j’essaie dans mon atelier de privilégier la manipulation, le bricolage et l’expérimentation. Si on revient à l’image du bureau, il est toujours trop petit, on entasse des documents, on n’a jamais vraiment suffisamment de place pour donner l’ampleur nécessaire à notre pratique. En ce moment j’aimerais avoir un tour à bois, un four à céramique et plein d’autres machines, j’adore ça, mais je ne vois pas où les mettre dans mon bureau.

QU’ATTENDEZ-VOUS DE LA PARIS DESIGN WEEK ?

J’ai toujours été fasciné par les objets ordinaires, alors qu’un événement commercial entraîne une manifestation culturelle, je suis pour, on voit trop souvent l’inverse. Toute initiative visant à mettre en avant la jeune création est bien évidemment à soutenir. Le parallèle avec le salon Maison et Objets va ouvrir la Design Week à un public international et professionnel.

J’espère qu’il entraînera dans son sillage le public Parisien, avec pourquoi pas un retour direct sur mon travail. Cette fois encore, je profite de l’événement pour marquer mon intérêt à la matière, au savoir-faire de l’artisan qui la travaille, au process de mise en œuvre. Pour la PDW, ayant acquis suffisamment de connaissance sur cette matière, je présente plusieurs de mes travaux récents, notamment des prototypes de luminaires en mousse orthopédique polyéthylène et des centres de tables minimalistes pour la galerie Index Of Design.

PROTOTYPES, ARTISANAT, POUR VOUS C’EST QUOI LE DESIGN ?

Le design est une question de choix où le doute et la remise en question sont indispensables. Cela nécessite du temps pour gérer ces moments, non pas pour les raccourcir mais plutôt anticiper et évaluer ce temps de maturation du projet, dans la manière de mener un projet plus que dans le résultat en lui-même.

Les ancrages du design sont intimement liés à l’industrie, à son développement. Perpétuelle mutation, manque de théorie et de compréhension ? Chaque situation de design est unique, j’aime pouvoir les comparer et regarder quels vecteurs ont rendu l’approche du projet différente. Parfois un projet de scénographie va se retrouver plus proche de la conception d’un objet que d’un espace. Dans tous les cas il s’agit de concevoir les différentes expériences de vie à offrir à l’utilisateur (se déplacer en ville, visiter un musée, préparer à manger, s’asseoir…).

Au final, un métier artisanal, abordé comme un jeu, mais où, rien n’est anodin !

*Jean Couvreur est partit, en 2010, quatre mois dans les ateliers d’artisans métiers d’art du Périgord, pour développer une série de projets.

Paris Design Week, ce sont 100 lieux qui exposent le meilleur du design, de l’art, de la gastronomie… durant une semaine. Voici le détail des six parcours : – 1 – Austerlitz – 2 –  Bastille / République – 3 – Champs-Elysées / Trocadéro – 4 – Les Halles / Le Marais – 5 – Madeleine / Opéra – 6 – Saint-Germain. Téléchargez le Plan

 

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2