fornasetti®cooperativedesign

Père & fils

Posted on 21 novembre 2011

Piero Fornasetti* était tout à la fois un célèbre peintre, sculpteur et décorateur d’intérieur milanais. Il a créé, durant toute sa carrière, près de 11 000 pièces. Il a consacré sa carrière à la création d’un véritable « vocabulaire visuel » très engagé, reconnaissable instantanément entre mille ; le monde de ses créations est un monde magique, saturé d’images, de couleurs et d’esprit. Cet ensemble marque encore les créations de la maison Fornasetti, et de son fils, Barnaba**.

Alors quand on pose la question à Barnaba : “comment endosse-t-on un héritage si prestigieux et si lourd ? Il répond « confortablement. Mon père avait plus ou moins ma taille. J’aime son élégance. Il était un dandy et moi aussi. Et, puisqu’à Milan il fait froid en hiver, on est à l’aise dans des vêtements lourds. Je pense que c’est toujours bon si les choses de qualité se transmettent de génération en génération“. “J’ai de la peine à définir le travail de mon père, parce que la définition parfaite est donnée par Pablo Neruda ! : “el mago de la magia preciosa y precisa ?“ (le magicien de la magie précise et précieuse). Le trumeau bar est le meuble le plus connu et le plus représentatif de la gamme de Fornasetti. Trumeau est un exemple typique d’un gallicisme dans la langue italienne qui ne correspond pas au sens original du mot. Ici un meuble à la croisée entre buffet, bar et bureau. Il a été dessiné au départ par Gio Ponti en 1949 puis fut modifié par Fornasetti qui préférait lui donner un aspect plus carré et moins maniéré, enlevant ainsi toute trace de style 1950. Les pieds pointus ont été remplacés par des pieds carrés, la base noire et le dessus ne sont plus incurvés. Après avoir rendu la structure plus neutre et polyvalente, il étendit la décoration à l’intérieur du meuble, qui avait des portes et des rangements qui pouvaient révéler des surprises avec des thèmes évolutifs.

COMMENT EXPLIQUEZ VOUS LA LONGÉVITÉ ET LA MODERNITÉ DE SON TRAVAIL ?

Il y a des images artistiques ! hors des modes ! (dans le sens littéraire), c’est-à-dire qui sont au-delà de la mode, des styles et des époques, mais qui restent. On m’a demandé comment je fais pour actualiser la production de Fornasetti*** en la modernisant. Je ne crois pas avoir fait grand-chose pour ça. Je n’ai pas en effet l’obsession pour la modernité. C ? est simplement cette époque qui apprécie mieux le concept de Fornasetti.

COMMENT AVEZ VOUS IMPOSÉ VOTRE PRÉNOM ?

À vrai dire je n’ai rien fait pour imposer mon prénom ! Il m’a été donné par mon père, dans tous les sens. Peut-être n’ai-je jamais eu le complexe du fils d’artiste parce que je n’ai jamais souffert pour la célébrité de mon père.

COMMENT DÉFINIRIEZ VOUS VOS ŒUVRES?

Des Réinventions. Fun Fan est le nom donné à la dernière réinventions de Barnaba Fornasetti, une nouvelle variation sur le thème du trumeau qui prend un drôle d’air avec le visage iconique de la chanteuse Lina Cavalieri, recomposé à l’intérieur du meuble, et qui crée un extraordinaire effet de trompe l’œil ; bien que les étranges morceaux qui figurent ses traits fussent surimposés dessus. Ce n’est pas la peine de souligner la relation entre le nom du trumeau avec le portrait qui donne à cette pièce une touche d’humour rétro.

*Piero Fornasetti suit en 1930 une formation en dessin à l’Académie des beaux-arts de Brera ; s’il en est expulsé en 1932 pour indiscipline. En 1940, il fait la rencontre décisive de Gio Ponti. En 1970, il fonde avec des amis la Galleria dei Bibliofili.

**Barnaba Fornasetti, son fils, perpétue aujourd’hui la tradition Fornasetti en poursuivant l’œuvre de création et de design de son père. Il continue, bien entendu, à créer de nouveaux designs. L’héritage Fornasetti est aujourd’hui protégé et pérennisé grâce à l’engagement du fils.

***L’Atelier, situé à Milan, est un lieu de production de très haut niveau, où la majorité des meubles et des pièces sont de véritables rééditions de designs originaux créés par Piero Fornasetti. Les objets mentionnés comme les réinventions sont des conceptions créées par Barnaba Fornasetti à partir des éléments décoratifs et des images trouvées dans les archives maison./Epokhé, 15, rue Verrerie, Dijon

/Epokhé a ainsi d’ores et déjà organisé des expositions à rayonnement international au cœur de Dijon. Quelques exemples : 1986 – Charlotte Perriand, designer et photographe – 1993 – Borek Sipek, l’Objet et le rêve… La durée de l’exposition Fornasetti, du 1er décembre 2011 au 29 janvier 2012, à l’approche de la décision sur la candidature des Climats de Bourgogne au patrimoine mondial de l’UNESCO, marque la volonté de la Galerie Epokhé comme du designer d’apporter un soutien fort à cette initiative visant à la reconnaissance mondiale des Climats / illustration Barnaba Fornasetti photo Hugh Findletar

articles en lien

ibooksmartphoneligne_viergezone2

Bookmark and Share