maitre4®cooperativedesign

L’artisanat représente la pièce unique

Posted on 16 novembre 2011

Après des débuts prestigieux au sein de la Manufacture de Sèvres où Gérard Borde participe à la production de sculptures d’artistes contemporains (François-Xavier Lalanne, Zao Wou Ki…), il crée, à Limoges, un atelier de recherche et production céramique afin de développer du design d’objets*. Il réalise et coordonne des projets contribuant à l’innovation industrielle, cherchant constamment les limites du matériau céramique.

QU’EST-CE QU’UN MAÎTRE, MAÎTRISE, SAVOIR FAIRE QUE RECOUVRE CES TERMES ? 

Maître est un bien grand mot mais c’est une reconnaissance pour une carrière ce qui reste important, l’acquisition des savoirs ne s’arrête pas au titre de maître. C’est une perpétuelle remise en cause. La maîtrise des paramètres techniques et scientifiques sur l’ensemble des céramiques qu’elles soient artistique ou technique. Le savoir-faire englobe tous les savoirs acquis au cours de multiples expériences professionnelles.

PEUT ON COMPARER LES MÉTIERS D’EXCEPTION FRANÇAIS AUX TRÉSORS NATIONAUX JAPONAIS ?

Au Japon les maîtres d’arts sont vénérés et c’est un titre qui se transmet de génération en génération, quelque soit l’accomplissement du travail or en France un maître d’art est récompensé pour tout ce qu’il a pu faire dans sa carrière et si on parle de transmission de savoir-faire cela demande du temps, de l’envie, de l’aciduité, des sacrifices et s’orienter vers des personnes prêtes à transmettre leur savoir. Le titre de maître d’art est en France une véritable reconnaissance de la personne et de ses acquis.

COMMENT PASSEZ-VOUS DE L’ARTISANAT AU PROCESSUS INDUSTRIEL ?

L’artisanat représente la pièce unique, mais la série se rapproche de l’industrie et ainsi de d’autres problématiques techniques, c’est une autre démarche. Lier les deux est très intéressant dans le domaine de la céramique. Par la création, par le développement de process, de fabrication, la mise au point de matières premières, le développement de projets artistiques.

QU’EST QUI VOUS SÉPARE D’UN DESIGNER ?

Mon parcours a fait que j’ai eu l’opportunité de lier à la fois l’étude artistique et l’étude technique, de pouvoir créer moi-même en ayant connaissance des différentes démarches d’un processus de création, de la conception à la réalisation. Fort de mon expérience, je joue le rôle d’interface entre le designer et l’industriel dès l’élaboration d’un projet.

*Sur plus de quatre vingt projets, citons Vitrail en lithophanie de porcelaine réalisé en 2004 avec Philippe Favier. Entre création personnelle et collaborations avec Marc Couturier, Martin Szekely ou encore Yann Kersalé, Gérard Borde n’a de cesse de s’ouvrir vers de nouveaux projets artistiques d’exception. Il est désormais entre Limoges, où il occupe les fonctions de Directeur technique du Centre de Recherche sur les Arts du Feu et de la Terre (CRAFT), et Tarbes où il enseigne à l’École Supérieure d’Art et de Céramique.

/images ©Marc-Antoine Mouterde /À l’instar des Trésors Nationaux Vivants du Japon, les Maîtres d’art sont porteurs de savoir-faire exceptionnels. La nomination en qualité de Maître d’art – créé en 1994 par le ministère de la Culture* – vise à soutenir le vaste champ des métiers d’art. Le titre a depuis été décerné à cent sept professionnels d’excellence. Porteur d’un talent, d’une expérience et d’une compétence rares, le Maître d’art s’engage à transmettre ses connaissances et son tour de main à un élève qualifié afin qu’il les perpétue. Cette nouvelle promotion met en lumière la riche collaboration entre Maîtres d’art, artistes et designers contemporains et souligne le rayonnement des pratiques artistiques dans des domaines aussi variés que l’imprimerie, les arts plastiques, le design, la céramique, la mode, le livre et l’édition.

*Depuis2010, le ministère de la Culture et de la Communication décerne ce titre tous les ans afin de valoriser un patrimoine immatériel d’exception et d’encourager sa transmission. Pour ce faire, le Maître d’art reçoit une allocation annuelle de l’État d’un montant de 16 000 euros, dans le but de proposer une formation de haut niveau pendant trois ans à un élève.

articles en lien

ibooksmartphoneligne_viergezone2

Bookmark and Share