regard®cooperativedesign3

Rompre avec les conventions

Posted on 27 juillet 2012

“Rupture avec le passé“, c’est le mot d’ordre du Groupe De Stijl, après que la Première Guerre mondiale ait balayé la vieille Europe. Les artistes, écrivains et architectes que Theo van Doesburg réunit  autour de lui se livrent à la “re-conception“ de la société.

À partir de 1919, Gerrit Rietveld est également de la partie. Cette même année, il conçoit une chaise dans ce nouvel esprit : c’est la clé pour comprendre son œuvre. La forme est le résultat d’une structure facile à produire. Il rompt ainsi avec les conventions. “Cette chaise est la tentative que chaque composant parle pour lui-même…“  L’idée n’est pas de percevoir la chaise, mais d’être capable de percevoir l’espace environnant par la force de la chaise. De même pour l’utilisation de la couleur: en apposant des aplats de couleurs ou surlignant en jaune, il accentue l’ensemble (repris dans le programme Berlin). Rietveld réagit aux uvres de Piet Mondrian* ou Bart van der Leck, mais refuse l’abstraction artistique contraire à la logique de production industrielle.

En 1927 avec “Birza“, il propose d’aller plus loin : trempée dans l’eau, pressée en forme, puis séchée, il crée une chaise à partir d’un seul élément. Cette chaise illustre l’influence de Rietveld sur les méthodes de production d’aujourd’hui. Un principe repris dans Zigzag, décrit par Rietveld lui-même comme une “sous-division de l’espace, une espièglerie“ qui a produit de grandes conséquences (par exemple : Verner Panton). Autre développement : les meubles en kit : simples et rustiques, fixés par des vis.

*L’espace contient l’intégralité du répertoire de Rietveld : surfaces de couleur, variabilité des surfaces et ouverture des perspectives. La maison fonctionne comme une traduction en trois dimensions de l’un des tableaux de Mondrian. Partout où l’espace court le risque d’apparaître à l’étroit ou restreint, il est intervenu pour créer l’effet inverse. Comme Prouvé plus tard, Rietveld ne voulait pas créer un produit de luxe, mais un point de départ pour l’élaboration d’une maison familliale /Exposition “Gerrit Rietveld. La révolution de l’espace“ au Vitra Design Museum – l’uvre de Rietveld et les travaux modernistes de ses contemporains comme Theo van Doesburg, Bart van der Leck, Le Corbusier et Marcel Breuer.Centraal Museum d’Utrecht, plus de 300 pièces et 100 dessins et plans d’origine.

/Du 17 mai à Septembre 16, 2012 /Vitra Design Museum, Weil am Rhein /Interior of the Rietveld-Schröder-House, Gerrit Rietveld, 1924. © VG Bild-Kunst Bonn 2012, Kim Zwarts; Gerrit Rietveld with a model of the “core house”, 1941. © VG Bild-Kunst Bonn 2012, Collection Rietveld Schröder Archive, Utrecht;

articles en lien

ibooksmartphoneligne_viergezone2

Bookmark and Share