Un outil pour nettoyer les océans

Posted on 16 juillet 2012

Non il ne s’agit pas d’une troupe de méduses dérivant au gré des courants chauds, mais d’une vue du septième continent*.

4 % des océans sont encore intacts et les sacs en plastique représentent quelque 90 % des plus de 6 milliards de kilos d’ordures déversées chaque année dans les eaux de la planète. Marine Drone, projet français en phase conceptuel, est soutenu par Veolia. Pensé etdessiné par Adrien Lefebvre, Philomène Lambaere, Marion Wipliez, Quentin Sorel, Benjamin LeMoal (elieahovi), ce système de nettoyage autonome s’apparente à un filet de piscine surdimensionné avec son allure ovale de caméra sous-marine. Équipé de capteurs et d’émetteurs infrasons – pour avertir les poissons et empêcher leur prise – il sillonne les fonds marins pour capturer les déchets près de lui : il vogue en groupe. À l’instar du projet australo-américain, il dépasse désormais le cadre de la lubie écologique : elle est devenue une nécessité absolue devant le désastre environnemental incontestable des déchets marins.

*Le septième continent de l’océan Pacifique – découvert en 1997 par l’océanographe américain Charles J. Moore – se duplique dans l’Atlantique, où une plaque similaire s’est formée.

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2