S’inscrire dans plusieurs réseaux

Posted on 2 septembre 2012

Marc Sarrazin s’inscrit dans plusieurs réseaux « et même dans plusieurs au cours d’une journée, mais comme tout le monde je pense… » au contraire de Julie Richoz, jeune designer qui s’accroche aux rives du Léman. Les deux sont lauréats de la Septième Édition de la Design Parade. L’occasion de leur poser deux questions.

QU’EST QUI POUSSE UN JEUNE DESIGNER À PARTICIPER À UN PRIX ?

Pour Julie Richoz*
C’est l’envie de partager son travail avec d’autres designers et avec le public, mais c’est surtout le besoin de visibilité, de reconnaissance qui pousse un jeune designer à s’inscrire dans un concours. C’est un bon tremplin pour la suite.

Pour Marc Sarrazin**
Plusieurs choses, tout dépend du prix… Cela peut être l’occasion de rémunérer une recherche personnelle, d’assurer le développement d’un projet, de gagner en visibilité ou tout simplement de confronter ses idées en les soumettant à un jury généralement composé de professionnels.

À LA DESIGN PARADE ?
Pour ce qui est de la Design Parade c’est un peu plus particulier, du fait de la nature du prix et du contexte du concours. Le prix n’est ni financier, ni purement éditorial, mais offre la possibilité de développer de nouveaux projets en partenariat avec Sèvres – Cité de la céramique, le CIRVA et la galerie Kréo ; ce qui pour un jeune designer constitue une opportunité formidable, parce qu’il y a ancrages et moyens. L’autre spécificité vient du déroulement même de la Design Parade dans la mesure où chaque participant est invité à passer une semaine à la villa Noailles qui devient alors un véritable lieu d’échange, avec les designers, les membres du jury, la presse, mais aussi le public dont les critiques sont souvent très constructives car très spontanées.

VOUS INSCRIVEZ VOUS DANS UNE DÉMARCHE DE CREATION DURABLE ?

JR – Oui, car bien penser les objets que l’on conçoit les rend pérennes. J’admire les personnes qui se spécialisent dans un domaine très précis pour en maitriser tout les paramètres.
MS – oui, mais je cherche un juste équilibre entre production et consommation pour ne pas réduire ma démarche à un énième argument commercial.

*Julie Richoz est née en Suisse elle a grandit à La Rochelle, mais étudié le design industriel à l’ECAL/ Ecole cantonale d’art de Lausanne. Durant ces 4 ans d’études, elle dessine Fierzo, un cadre d’affichage pour le bureau, pour Alessi – septembre 2012.

**Marc Sarrazin est diplômé de l’ENSCI – Les Ateliers après avoir obtenu un DMA de sculpture sur bois à l’école Boulle. Designer, assistant de François Azambourg puis de Neil Poulton, il vit et travaille à Paris ; il a notamment obtenu un Label VIA pour sa lampe « à poils » éditée chez Ligne Roset et un Label de l’Observeur du design pour son projet « réveils », finaliste des Audi talents awards et prix du public de la Design Parade.

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2