Génération Y

Posted on 24 septembre 2012

La génération Y n’est pas un concept scientifique, cʼest une appellation globale ainsi baptisée, parce que Y cʼest la forme du fil des écouteurs de tous ceux qui considèrent les progrès technologiques comme acquis*.

Ils ont intégré lʼécologie et toujours connu la crise pour eux ou leurs parents. Appelés également Digital Natives ou Génération Why, parce cʼest la génération du questionnement permanent (des institutions, de lʼordre établi). Ils nʼont pas connu les idéologies dominantes de la fin du vingtième siècle. Ils aiment partager, créer, ou rechercher lʼinformation plutôt que de la recevoir toute prête par un média descendant (télé, journaux)

Ils entrent sur le marché du travail à coups de CDD et de stages, mais savent ce quʼils veulent. Des programmes Erasmus aux plans coloc, ils ont développé un style de vie évolutif et pragmatique: la récupʼ et le système D, ebay et le troc entre autres. Paradoxe dʼune génération qui passe du fast-food du quotidien au marché bio le samedi, du sushi téléphone aux dîners de potes où on se lance des défis culinaires. Génération élevée par des parents post-68 ayant intégré lʼécologie et la responsabilité citoyenne, les Y sont à la fois gaspilleurs et écolos. Ils réagissent aux produits mode ou maison qui véhiculent des valeurs vertes. Une étude** analyse la relation des jeunes aux marques et à leurs communications. Elle éclaire la manière dont se construisent les actes d’achat dans des domaines de consommation clés (multimédia, apparence, alimentation…). Loin des clichés de personnes immatures et impulsives, les 11-24 ans** ont une vision pratique et s’attachent à des caractéristiques objectives. Leurs raisons d’acheter une marque : les caractéristiques du produit, sa qualité et son caractère innovant, l’objectivité, la sincérité et l’image de la marque. On les dit égoïstes mais ils sont le plus souvent engagés à titre individuel dans des projets citoyens ou solidaires. Les réseaux sociaux accélèrent les mobilisations et divulguent lʼinformation. Genération paradoxale : usager de twitter, sms, facebook, mais qui nʼa jamais autant consommé de carnets papier, post-it, et scrapbooking divers. Génération libre et génération photoshop, le jeu, le plaisir ont pris le pas sur la signature des designers stars : chacun devient son styliste et “post“ sa dernière réalisation sur sa page facebook. Contrairement à la génération des années 80/90 pour lequel le premier logement donnait lieu à des achats structurants de meuble, dʼéquipement, cette génération sans voiture se débrouille pour se créer un univers qui leur ressemble avec les moyens du bord.

*Génération connectée, technophiles par nature, les 11-24 ans sont en général plus équipés que le reste de la population française : 40 % d’entre eux surfent sur Internet depuis un smartphone, et 75 % sont inscrits sur un réseau social. 60 % d’entre eux utilisent Internet plusieurs fois par jour (contre 56 % chez les 25-99 ans) ; 22 % possèdent un smartphone (10 % chez les 25-99ans) ; 40 % se connectent à Internet via un smartphone (17 % chez les 25-99 ans) et 4 % se connectent à Internet via une tablette (1,6 % chez les 25-99 ans). **On est ici dans un plébiscite donné à la grande consommation puisqu’il s’agit de marques internationales solidement installées et au cœur de la grande consommation : Coca-Cola, Nutella, Disney, Google et McDonald. Les publicités Coca-Cola font d’ailleurs partie des 3 publicités préférées des jeunes. SIMM-TGI Youth. La génération connectée est pratique dans ses motivations d’achat – 800 marques, 200 supports médias, 40 marchés et 200 attitudes et opinions étudiées./Décryptage de la Génération Y à travers cette vidéo réalisée par Adesias. Voix Off Agency a réalisé le Casting Voix, l’Enregistrement et l’Editing de la Voix Off.

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2