L’Odyssée électrique

Posted on 9 octobre 2012

Antonin et Xavier* résument l’Odyssée électrique en une phrase “Ensemble, on peut aller très loin“ leur expérience entre web et monde réel. Cette aventure c’est un pari d’entrepreneur “le fait de réussir ce projet, c’était d’abord d’avoir réuni les partenaires. Faire le tour du monde consiste à tenir la distance.

Ce projet c’est avant tout une belle “aventure communicable“ : huit mois à convaincre les grandes entreprises partenaires de nous faire confiance. Pourquoi Citroën ? “parce c’est une marque de risque, c’est assez naturellement qu’ils ont contribué à l’aventure, d’autres partenaires sont venus plus tard comme Google… » et puis notre aventure célèbre les croisières jaune et noire, mais bleue et verte existaient déjà alors on s’est rabattu sur Odyssée“. Pour réussir leur tour du monde en Citroën électrique, grâce au web, Antonin et Xavier vont improviser un voyage hors du commun régi par la seule bonne volonté des habitants croisant leur chemin : c’est l’énergie des internautes qui maintiendra la voiture en marche malgré son autonomie limitée.

Q – QUE VA DEVENIR LE RESEAU DE « PLUGGER » L »ODYSSEE » FINIE ?

En faisant appel aux bénévoles et en faisant partager notre road trip en live, nous avons trouvé les prises nécessaires à la recharge du véhicule chez des habitants des lieux visités… le temps de boucler le voyage. Après est-ce que cela a créé une communauté ? on ne sait pas encore ! nous, on est en contact avec tous, car le fil conducteur a été constitué : le plaisir de nous aider ! Mais soyons clairs, nos “pluggers“ ne s’attendent pas à voir débarquer tous les routards du monde – à chacun de se créer sa belle aventure. Bien sûr ils nous restent de magnifiques souvenirs partagés en ligne*, et puis des surprises aussi : celles des Américains des grandes plaines, qui conduisent des “monstres“ mais qui ont été séduits par notre petite voiture. Leur intérêt ? Une alternative à la dépendance aux pays producteurs du Golfe… Dans le Middle West, l’indépendance énergétique accompagne le protectionniste.

Q – ENTRE SCIENCES DE L’INGENIEUR ET DE LA COMMUNICATION, QU’ELLE EST LA PLACE DU DESIGN ?

Le design est utile ! par exemple : l’aérodynamisme permet de préserver la charge de la batterie de 30 %, bien sûr c’est dans le désert de Gobi – où le vent couche les camions et les trains (paraît-il), plus sérieusement c’est une aide à la conduite. Mais nous revenons aussi avec des idées liées à notre ressenti. Nous avons bien compris que l’esthétique, le design des voitures électriques étaient lié à différentes contraintes : taille et emplacement des batteries et créneau commercial de citadines et nontravaif de grandes routières. En un mot problème d’autonomie ! Alors allons encore plus loin. Réfléchissons au point principal pour fluidifier la conduite. Là on parle de design d’ergonomie… quelles sont les informations qui vont permettre d’aider dans la gestion des bornes (temps vs autonomie) ? Il faut remplacer le compte-tours par un compte temps ou améliorer les gps pour fournir des informations de proximité utiles.

*Xavier Degon(G) et Antonin Guy ont bouclés un tour du monde de 200 jours à bord d’un véhicule électriques Citroën C Zéro. **grâce au Hangout, la plateforme de dialogue de Google + par laquelle ils ont pu se localiser quotidiennement et faire appel aux internautes connectés du coin / image Mosaic of the first “Pluggers” who helped the crew®.electric-odyssey

Related Articles:

ibookligne_vierge

zone2