Se recentrer sur l’acte de consommation

Posted on 18 octobre 2012

Le low cost est un modèle à géométrie variable, où la baisse du coût ne repose pas sur une variable unique mais sur la volonté de réduire les coûts sur l’ensemble des maillons de la chaîne de valeur et sur le recentrage de la stratégie commerciale vers l’acte de consommation.

Peu importe l’éclairage du magasin, la propreté perfectible, la faible disponibilité du personnel, l’étroitesse de l’assortiment, l’impératif étant toujours que le client accède au meilleur rapport qualité/prix. Les services à la personne sont aussi touchés par le phénomène low cost : hôtellerie, location de voitures, soins corporels, séjours de vacances, coiffure, etc.

Anne Karlson, 46 ans et mère de deux enfants (11 et 15 ans), est pourtant loin de vivre dans le besoin : cadre dans une grande compagnie aérienne, elle bénéficie de revenus confortables. Elle roule dans un véhicule neuf, « pour la sécurité des enfants et parce qu’il pollue moins », précise-t-elle. Pourtant, ses proches la traitent de radine. Parce qu’elle habille toute sa famille chez le fripier, voire chez Emmaüs, et qu’elle a mis en place un petit réseau d’échanges de vêtements usés pour enfants entre parents, voisins et amis. Pour les produits de beauté, elle dépense le strict minimum, pour la maison, elle se contente d’écumer les vide-greniers, voire de récupérer des objets jetés par d’autres, et pour l’alimentation elle fait les courses sur les marchés ou chez les hard discounters urbains. Avec l’argent économisé sur le reste, elle peut se permettre de multiplier les sorties culturelles – théâtre, cinéma, musées et voyages thématiques…

Des propos appuyés par Daniel Havis (Président-directeur général de la Matmut) exprime sa vision du segment. “Si low cost signifie “faibles services“ cela ne nous intéresse pas“. Faire du low cost, pour lui consiste à proposer des produits simples à comprendre, complets, utiles, sans dégrader “la qualité des produits, ni rogner sur les garanties“. Car “ plus une personne est vulnérable plus elle a besoin d’avoir un produit d’assurance qui protège bien, donc qui soit complet“. Cela n’a pas empéché la Matmut de s’engager dans la guerre tarifaire sur fond de crises financière et économique.

Autant de choix de consommation personnels ou professionnels érigés en valeurs !

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2