Accompagner des artistes et développer des projets forts et exclusifs

Posted on 17 décembre 2012

Le projet est né de cette ambition : “développer des projets transcendant les catégorisations classiques en terme de design ou d’art. Nous aimons l’idée qu’un objet soit d’abord appréhendé de manière sculpturale et qu’il appelle ensuite à une fonction“. Aurélie Julien** Carpenters Workshop Gallery expose des “sculptures fonctionnelles*“ conçues par des artistes ou des designers sortant de leurs territoires de création traditionnels. aurelie_julien®cooperativedesign

POURQUOI PARIS ?
Pour tout et pour rien à la fois, Paris est en réalité un retour aux sources. Je poserais la question inverse : pourquoi avoir ouvert au préalable deux galeries à Londres ? La dynamique y était en fait propice à notre engagement et à notre activité. Nous travaillons également à l’ouverture de nouvelles galeries, pour donner un maximum d’audience aux artistes que nous accompagnons et aux œuvres que nous éditons. Paris nous donne une certaine liberté d’expression. Nous créons des dialogues entre Paris et Londres – Random International qui nous permet de nous affranchir des codes et de développer avec passion la sculpture fonctionnelle. ÉDITER, POURQUOI ? Aux débuts de la galerie, Julien Lombrail et Loic Le Gaillard, les deux fondateurs, ont été très marqués par la découverte de Ron Arad et par celle du design hollandais représenté par l’école d’Eindhoven. Ils ont eu la sensation qu’une nouvelle conception de la création émergeait là et que l’on s’éloignait de l’esthétisme et du concept pour aller vers des formes à la fois sculpturales et fonctionnelles. C’était impertinent, souvent drôle et encore peu développé. Ils ont souhaité donner aux artistes les moyens de développer ce type de projets. Ainsi sont-ils allés aux Pays-Bas où ils ont pu faire la connaissance des artistes de la même génération qu’eux, parmi lesquels Maarten Baas et Sebastian Brajkovic. Leurs envies respectives se sont rencontrées et les premières collaborations sont alors nées. L’aventure de l’édition s’est ainsi imposée d’elle-même : nous éditons chaque pièce à huit exemplaires auxquelles s’ajoutent deux épreuves d’artistes et deux hors commerce (conformément à la loi régissant les œuvres d’art sculptées).

COMMENT S’OPÈRE LE CHOIX DES DESIGNERS ? DES FABRICANTS ?
Nous fonctionnons au coup de cœur. Nous nous dégageons volontairement de tout référent historique pour ne privilégier que l’émotion que nous ressentons vis-à-vis d’une pièce. Chaque sculpture que nous produisons nous procure en effet personnellement une énergie, une force. Le ressenti est le véritable moteur dans notre démarche. Nous donnons ensuite aux artistes les possibilités concrètes de produire leur projet en faisant appel aux meilleurs fabricants. L’excellence en matière de production doit être de mise afin de permettre aux artistes d’exprimer l’essence de leur idée et d’atteindre la perfection. Réunir les talents au service d’une œuvre nous est primordial. **Aurélie Julien est responsable de la galerie. **Le canapé Irregular Bomb Sofa – Robert Stadler co-lauréat du Prix Liliane Bettencourt – Pour l’intelligence de la main illustre le propos. L’aspect sculptural est également évident dans les œuvres d’Atelier Van Lieshout, de Studio Job, de Wendel Castle ou de Vincent Dubourg.

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2