Une situation d’attente

Posted on 17 décembre 2012

Constance Guisset vit et travaille à Paris. C’est une designer française dont le travail s’articule autour de l’illusion visuelle et de la surprise. Elle s’attache à créer des objets légers, animés, dont l’élégante et la fluidité “suscitent l’étonnement et évoquent le rêve“. DANS NOTRE MÉTIER, JUSQU’OÙ DOIT POUSSER L’EXIGENCE DE PARITÉ ?
Il faut souhaiter que le genre ne soit pas un facteur de décision dans les choix des acteurs du Design. Je ne pense pas que ce soit le cas mais la ligne est parfois ténue. Plus du 50 % des étudiants en école de design sont des femmes. Etudes terminées, elles représentent moins de 10% des designers indépendants et travaillent plutôt en couple. Cette situation dépend en partie du choix des femmes elles-mêmes.

Mais pas uniquement. Il reste un un filtre dans la perception de certains interlocuteurs qui ont une vision faussée des compétences des femmes dans leur rapport à la technicité.

PROBLÈME DE GENRE ?
Il me semble que la question du design de genre se pose plus facilement pour une femme que pour un homme. Une designer est une femme designer, quand un designer masculin est juste un designer…

Ce qui nous sépare… Rien et beaucoup à la fois ! *

En mai a lieu sa première exposition personnelle : Design – Constance Guisset à la Chapelle des Calvairiennes, Centre d’Art Contemporain du Pays de Mayenne. Actuellement, elle travaille sur la scénographie du prochain ballet d’Angelin Preljocaj, Les mille et une nuits ainsi que pour des éditeurs italiens et des maisons de luxe françaises comme Louis Vuitton Malletier et Dior. ** nous avons posé une question pour réaction à tous les designer(e)s de cette série – Le 2 octobre 1974, lors d’un voyage au Canada, Gérard Pelletier demande à Françoise Giroud : « Mais jusqu’où allez-vous pousser cette recherche, cette exigence de l’égalité, de la parité de la femme dans le système ? » Françoise Giroud répond : “Jusqu’à ce que des femmes incompétentes puissent occuper des postes de direction comme les hommes le font“. /image La pliée

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2