L’intemporelle

Posted on 25 janvier 2013

“Du haut de ses 84 printemps, une grande dame nous a quittés. D’une exigence folle avec elle-même comme avec les autres, elle se réclamait à la fois d’un minimalisme proche de l’ascétisme et d’un sens de la perfection qui l’ont conduite tout naturellement dans l’univers du luxe. Sa curiosité insatiable et son éclectisme revendiqué laisseront la trace d’un art de vivre déterminé par la soif de culture. Sachons en retenir la leçon.“ C’est en ces mots que Angès Kentish* rend hommage à son amie Andrée Putman.

De Prisunic, en passant par le Concorde, pour suivre le Morgans (première boutique-hôtel), jusqu’à dernièrement Pleyel**, designer et architecte d’intérieur, élégante, affranchie, espiègle, rigoureuse, sensuelle, libre, intemporelle, sobre, talentueuse, elle a créé “de belles choses accessibles à tous“ puis les a chargées d’embellir et d’adoucir notre vie.

*Agnès Standish-Kentish, fondatrice de la galerie En Attendant les Barbares rend hommage à son amie Andrée Putman en présentant “Les boites d’Andrée“ : pièces personnelles – 35 rue de grenelle 75007 Paris – **Portrait d’Andrée Putman réalisé par Arnaud Marion (Directeur Artistique des Pianos Pleyel) – fête de la musique à l’Elysée présentation du piano Pleyel “Voie Lactée“.  

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2