Vers la fin d’internet ?

Posted on 10 février 2013

En 2010, dans un article intitulé “The web is dead”, Chris Anderson (Wired) prévoyait la fin de l’internet ouvert, au profit d’un réseau morcelé fonctionnant de plus en plus par applications.

Gratuites ou payantes les applications servent à tout : jeux, musique, réseaux sociaux, information… L’enjeu est simple “proposer des formats de contenu adaptés aux terminaux mobiles, sous peine de perdre une partie de leur audience”.

Une étude d’AT Internet, cabinet spécialisé dans la mesure d’audience du net, montre que cette prédiction est en train de se réaliser. Le trafic moyen des sites web en France s’essouffle, celui des applications explose. Internet se transforme en un espace limité formé d’une juxtaposition de fenêtres peu interopérables.

Quelques chiffres : L’étude révèle que la fréquentation des sites web au quatrième trimestre 2012 comparée au même trimestre 2011 a diminué en moyenne de 1,8 % en France. Le mois de janvier a notamment vu une baisse de 5,5 % du trafic par rapport au même mois de l’an passé, et 63,4 % des sites a vu leur fréquentation diminuer. Parallèlement, depuis un an, le trafic des applications a augmenté de 57,5 %. 62 % des applications ont un trafic en hausse, et 25 % d’entre elles enregistrent un accroissement supérieur à 100 % ! Une progression qui ne semble pas près de ralentir : d’après le cabinet spécialisé dans les nouvelles technologies IDC, le nombre d’applications téléchargées par an dans le monde devrait passer de 10,7 milliards en 2010 à 183 milliards en 2015. L’engouement pour les applications s’explique tout d’abord par le boom des instruments mobiles, smartphones (472 millions d’unités vendues en 2011 + 58% par rapport à 2010) et tablettes (119 millions vendus en 2012 + 98% par rapport à 2011).

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2