Influence

Posted on 22 avril 2013

La sixième édition de la Triennale Design Museum est consacrée à un aspect inhérent au design italien : sa capacité d’assimilation, sa curiosité et le fait de les soumettre à des procédés inattendus. “C’est là que le syndrome d’influence entre en action, dans un processus sans fin“. Traduisant la complexité de ce phénomène, l’exposition est organisée en trois parties, correspondant à trois moments de l’histoire, ce qui est dit de la période d’après-guerre jusqu’à nos jours.

La première partie – l’invention du design italien – est consacrée aux maîtres de l’âge d’or. Elle nous ramène aux origines et explique ce qui a transformé le design italien en un phénomène culturel international via l’introduction d’une approche pluridisciplinaire. La deuxième partie – la destruction créative – est un compte rendu oral des événements de la période par ceux qui étaient présents à l’époque, ici la mémoire devient patrimoine. Les propos créent une liaison avec les transformations culturelles, politiques et économiques qui ont secoué l’Italie d’après-guerre conduisant à des réponses innovantes de l’industrie (Made in Italy). La troisième partie – un Nouveau Monde – illustre la philosophie des grandes marques, la façon dont elles établissent leurs stratégies de production et choisissent leur image de marque et de leurs créateurs.

/Illustration – Joe Colombo – projet : Italo Rota – production : Triennale Design Museum – 6 avril 2013 au 23 février 2014

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2