Mythes et de légendes

Posted on 14 avril 2013

Comment obtient-on un emplacement dans Salone Satellite ? Avec un e-mail répondent les organisateurs. Sur le nombre reçu par l’équipe du Salon du Meuble de Milan, pas de réponse ! Néanmoins chaque année, c’est de tous les coins du globe qu’affluent les demandes. Marva Griffin a pris sur elle d’attirer le plus grand nombre possible de jeunes talents du design. Elle a également voulu créer un espace où les concepteurs pourraient établir des contacts avec les fabricants.
Satellite, c’est un mythe : c’est ici que Giulio Cappellini a observé les Bouroullec et les a transformés en stars – la vérité, c’est au Salon du Meuble de Paris où les frères présentaient la “Cuisine désintégrée“ en 1997. Satellite, c’est des légendes aussi : Stefan Diez. Un des élus en 2002 – Big Bin – a utilisé le Salone Satellite comme un “outil de construction de marque“ comme il le dit lui-même. Il a participé trois années de suite (le maximum autorisé) de 2007 à 2009 à démontrer toute la gamme de ses capacités et la diversité de son portefeuille. Le succès a suivi. Alors on comprend pourquoi certains participants acceptent de passer plusieurs nuits dans une caravane sur un des parkings du parc des expositions.

*750 designers – 17 universités de design de onze pays – 150 stands étaient en jeu – en 2012 près de 60 000 visiteurs

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2