Une liaison artistique et morale

Posted on 2 mai 2013

Ce qui m’intéresse c’est “le rapport artistique entre les lois physiques et la matière“ c’est en ces termes que Piotr Kowalski (1927-2004) qualifie son travail.Il collabore de 1952 à 1957 à New York avec I.M. Pei et à Paris avec Marcel Breuer pour le Palais de l’UNESCO. Avec Jean Prouvé il étudie les structures préfabriquées – la Maison du désert, présentée au Salon des Arts Ménagers en 1958.

En 1958 il fonde une société d’art autour de la machine qui produit la première construction sculpture-architecture de grande dimension. Il réalise un prototype préfabriqué d’un transformateur électrique EDF installé à Fresnes en 1960. Constitué de plaques de polyester, les murs du bâtiment reprennent les déformations subies par une surface élastique tendue sur un cadre métallique. Le nouveau procédé permet donc à Piotr Kowalski d’imaginer l’habitat d’une autre façon. Ce mode de production est montré pour la première fois en 1961 à la Galerie des Beaux Arts à Paris, et lors d’Antiprocès 3 à la Galerie Brera à Milan la même année.

L’exposition présente des maquettes d’architecture, des pièces uniques en néon, de petites éditions ou encore d’œuvres expérimentales.

/Galerie Downtown-François Laffanour – 33, rue de Seine, 75006 Paris – du 12 avril au 31 mai 2013 //images 1- Piotr Kowalski – Cube no 3 – 1967. 2/Piotr Kowalski -Atelier – 1990/91 ©JL.Elzéard/CIRVA

Related Articles:

ibookligne_vierge

zone2