Je suis à la recherche d’une évidence

Posted on 24 juin 2013

Alain Gilles propose un format différent d’agence, qu’il définit comme un Studio. Son idée est de proposer SA vision et non de se couler dans la vision ou dans le style de la société ou de l’éditeur pour qui il travaille. Il privilégie donc un mode collaboratif : “je travaille généralement gratuitement, et ne suis rémunéré que si quelque chose se vend, je partage le risque“.

QUEL EST LE RÔLE DU DESIGN AUJOURD’HUI ?
Être honnête – Le design doit faire rêver les gens et de les amener ailleurs. Je suis à la recherche de cette “évidence“ qui est extrêmement complexe : mobiliser des moyens limités mais rendre l’objet suffisamment complexe pour qu’il reste pertinent. Tout le reste c’est de la communication et souvent le design qui n’est que le reflet de celle-ci, alors que le but de la communication sur le design est d’asseoir les futurs archétypes. Car attention à son instrumentalisation par le politique : le design n’est pas uniquement le reflet de la créativité et du dynamisme économique hexagonal. En tant que designer, je crois d’abord au bon produit. Car j’aurais du mal à vivre avec l’idée que le produit que j’ai dessiné ne vaut rien et qu’il ne soit soutenu et artificiellement maintenu en vie que par de la communication.

QUEL EST VOTRE MESSAGE ?
Le design permet de se projeter, d’entrevoir des solutions ou des voies possibles. Alors mon message c’est qu’il faut vivre sa vie, se laisser porter par ses choix, croire en ses rêves et les vivre à fond. Ceci est valable pour la vie en général, pas que pour le design et les designers ! Une fois encore on n’est pas loin de la politique au sens noble du terme : l’architecture, le design, le graphisme sont des disciplines quasi similaires, ce n’est qu’une question d’échelle. La personne, la main, l’œil… etc. il s’agit en fait de lire, de décrypter, et ensuite d’écrire, puisque dessiner c’est être lu par les autres – là, la fonction ne prime pas forcément !

Related Articles:

ibookligne_vierge

zone2