Une fonction entre communication et information

Posted on 9 juillet 2013

Moins connus que les designers indépendants, les designers intégrés* construisent aussi notre métier. Cette absence de visibilité est-il du aux particularités de la fonction : manque de savoir faire en termes de communication ? mélange assumé entre communication et information ? obligation de confidentialité avec leur client ? indécision sur le communicant (individu, marque ou entreprise) ? Pourtant, à l’heure ou beaucoup d’entreprises ont choisi d’intégrer un designer et de travailler avec une agence extérieure, où le gouvernement lance une consultation en vue de former une “équipe de France du design“ (sic) – nous nous sommes intéressés à ces collègues pour certains célèbres et d’autres moins connu. Voici donc une suite de portraits d’entrepreneurs : Patrick le Quément (ex Renault) qui a presque à lui seul créé la fonction en entreprise, Jean Claude Prinz son homologue en agence, puis Nicolas Chomette-Bender (ex Team Créatif) et Gilles Rougon (EDF), mais aussi trente autres personnalités qui tous et toutes donnent leur vision de ce qu’est l’entrepreneuriat dans le monde du design.

*Le designer intégré est salarié de l’entreprise. Il travaille uniquement pour elle. Depuis quelques années, de plus en plus de PME intègrent un ou plusieurs designers dans leurs effectifs. Rares sont aussi les entreprises qui accordent au designer intégré un rang élevé dans la hiérarchie et un réel pouvoir décisionnaire. Le design extérieur représente en général un coût moins élevé si l’entreprise recourt au design seulement pour des opérations ponctuelles. Toutefois, un designer extérieur a besoin d’une période préparatoire pour s’informer sur l’entreprise. Crédit : « Le design de A à Z », Jean Charles Gaté – 2010, publié par la DGCIS

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2