Planter son plaisir

Posted on 16 août 2013

La création d’un jardin implique toujours l’espoir d’un espace de bonheur et d’une vie meilleure : une utopie plantée.

“Une praxis culturelle“ qui tisse des liens entre les promesses de paradis et la culture de consommation. Dans le monde urbain, on ne compte plus le nombre de projets de jardins ou de tours végétalisées ou de façades auxquelles on a donné un visage vert sous la forme de “mur végétal“ signé Patrick Blanc. De même, le jardin sur le toit est devenu un nouveau passe-temps pour les citadins. Les jardineries se sont métamorphosées en des expériences de vie parfaitement conçue. Et quand il s’agit d’occuper l’espace urbain, le jardinage de guérilla a émergé comme une tendance qui tient son terrain aux côtés des interventions urbaines comme des flash mobs ou transformé le jardinage en un passe-temps nouveau.

L’agriculture urbaine est considérée comme la prochaine tendance à venir.

/Mur végétal réalisé par Patrick Blanc – Musée du Quai Branly ©alain_delavie /D’une surface de 800 m², le mur végétal se compose d’environ 15000 plantes issues principalement du Japon, de la Chine, des États-Unis et de l’Europe centrale – Culmine à douze mètres de hauteur

Related Articles:

ibookligne_vierge

zone2