Intemporalité

Posted on 4 novembre 2013

Est ce que lorsque vous prenez le métro pour aller travailler et que vous écoutez une cantate de Jean Sebastien Bach, êtes-vous physiquement et technologiquement au 21ème siècle, où quelque part au 17ème siècle ?

Ce sentiment (trouble) rapproche, Beaubourg (le Centre Pompidou), l’Institut du Monde Arabe, l’Arche de la Défense, les nouvelles Halles (et sa canopée) et la fondation LVMH, non pas leur esthétique, mais par le sentiment que ces bâtiments sont d’hier, d’aujourd’hui ou de demain – alors que d’autres ont été vite oubliés. Cette intemporalité, est une des réussites de l’architecture contemporaine qui consiste à ne pas tomber dans la nostalgie ou dans les visions néo-expressionnistes d’un futur technoïde, pour créer des espaces adaptés à notre expérience du présent et il en est de même des bâtiments nouveaux ou anciens, entrepôt, usinés, friches… convertis pour devenir université, musée, bibliothèque ou hôtel, bureaux. Ils mettent en évidence la diversité des états possibles la vie culturelle.
Une liaison temporelle ? peut être pas ! Un espace intemporel ? non plus !

Ces lieux créent une interaction économique, cultuelle et sociale c’est certain, d’ailleurs il semble que respecter ces trois points est le gage de pérennité d’un lieu, d’intemporalité pour un meuble ou un objet.

/image – Frank Gehry® – Fondation LVMH, Paris

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2