Le plaisir à manipuler la matière brute

Posted on 30 janvier 2014

Julian Mayor* transforme sa pensée en sculptures fonctionnelles. Appartenant à une génération de designers ouverte à une création biface qui combine un projet conçu en numérique avec la confrontation physique au travail de la matière.

Artiste ou designer, du virtuel au réel, il évoque son plaisir à manipuler la matière brute. L’émotion lui a été insufflée par Ron Arad, son maître au Royal College of Art.
Le savoir-faire, il l’a reçu en héritage de son père, artisan ébéniste. Les formes sont inspirées par la nature : l’aspect des pièces offre l’illusion du reflet de l’eau. Pourtant le désigner n’est jamais loin : usager sensible de ses créations, il en étudie avec soin l’ergonomie. Avec le fauteuil Strata, il opère une empreinte idéale avec une peau en fibre de verre.
*Julian Mayor est un artiste et designer basé dans l’est londonien. Diplômé du Royal College of Art en 2000, il a travaillé en Californie comme designer pour IDEO Design conseil. À son retour à Londres en 2002, il a rejoint Pentagram avant d’enseigner la modélisation 3D au London College of Communication et de commencer à exposer son travail personnel (Victoria & Albert Museum…) /Julian MAYOR – exposition géométrie organique – 30 janvier au 12 avril 2014 – Galerie Armel Soyer – 19-21, rue Chapon – 75003 Paris //Image : Julian Mayor, fauteuil en cuivre Fernando ®Armel Soyer

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2