Reproduire, détourner, utiliser sans droits

Posted on 29 janvier 2014

Le Rijksstudio est la plateforme consacrée à la numérisation de l’inventaire du Rijksmuseum. C’est un projet qui encourage les utilisateurs à reproduire, détourner, utiliser des originaux sans droits. Pour son lancement, les organisateurs ont fait un coup en persuadant studio Droog de venir à bord : des tatouages (décalcomanie) aux sets de table, la machine de marketing marche à plein régime…

La démarche est globale et internationale, d’autres musées ont lancé ce type d’initiative*. Tous sont soutenus par l’acteur clé dans la virtualisation de l’art : Google. Avec le Google Art Project dorénavant le géant du net dispose de 290 collections incluant des trésors des collections du MoMA de New York, Nouvelle Galerie Nationale de Berlin et l’Albertina de Vienne et devient gardien des œuvres elles-mêmes!

le Musée de Brooklyn, le Metropolitan Museum de New York, la National Gallery de Washington et le Getty Museum de Los Angeles. Toections incluant des trésors des collections du MoMA de New YorkNouvelle Galerie Nationale de Berlin et l’Albertina de Vienne et devient gardien des œuvres elles-mêmes !

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2