Vers des formes plus organiques

Posted on 21 mars 2014

Dans les pays scandinaves, avant la Seconde Guerre mondiale, s’affirme une vision singulière de l’objet et de sa place dans l’environnement humain. Alvar Aalto propose une autre voie pour le modernisme. Trouvant l’usage du fer et du verre trop froid pour le mobilier, il se concentre sur la mise en œuvre du bois lamellé-collé. Il parvient à tirer les mêmes qualités de solidité, de souplesse et de plasticité que celles du métal. L’assise et le dossier du fauteuil 401 – 1936 – illustrent les possibilités nouvelles du matériau : l’usage du bois permet un retour à la courbe. C’est à la fois l’illustration d’un savoir-faire technique et un véritable parti pris formel.

Alvar Aalto revient à des formes à la fois plus organiques et plus anthropomorphes, tout en s’ouvrant à la modernité technique. Il crée des objets harmonieux plus proches de l’homme.

“Histoire des formes de demain“ – issue des collections de design du Musée d’art moderne de Saint-Étienne Métropole – explore les évolutions du design, du dernier quart du XIXe siècle à nos jours, avec des pièces emblématiques des différents courants, centres géographiques ou personnalités marquants, de Hoffmann à Breuer, de Perriand à Eames, de Jacobsen à Paulin ou Sottsass.

/catalogue exhaustif de la collection : Design, collection du Musée d’art moderne de Saint-Étienne Métropole, aux éditions Cité du design, 511 pages /illustration – Histoire desformes de demain©Musée d’art moderne de Saint Etienne Métropole – Yves Bresson /illustrations 1- Armchair, model 36/401 Alvar Aalto 2- Porträtt av Alvar Aalto ®Foundation/Alvar Aaltomuseet

Related Articles:

ibookligne_vierge

zone2