Ouvrir de nouvelles voies

Posted on 28 mars 2014

La surcharge de signes – formels, décoratifs – présente dans la production du groupe, renvoie à la société de l’information. Le design n’a plus pour vocation d’offrir les meilleures solutions techniques à un problème donné – s’asseoir, manger, dormir – mais également de communiquer. Les objets créés par Ettore Sottsass, George Sowden, Nathalie du Pasquier, témoignent d’une volonté de bouleverser les habitudes de la société. Le dogme du modernisme est ouvertement contesté.

Contre ses valeurs universalistes et progressistes, Memphis affirme la validité de toutes les esthétiques, libérant formes et couleurs, assumant les exubérances décoratives, flirtant avec le kitsch et les esthétiques populaires, opérant diverses citations de styles anciens ou exotiques. Contre le diktat fonctionnaliste, il défend les valeurs affectives et émotionnelles liées à l’objet, et l’importance de l’expression et du symbole – contre le design standard, il inaugure de nouveaux modes de production, autour de galeries, en séries plus limitées qui permettent aux membres du groupe de préserver, outre leur indépendance, une dimension expérimentale dans leur travail.

“Histoire des formes de demain“ – issue des collections de design du Musée d’art moderne de Saint-Étienne Métropole – explore les évolutions du design, du dernier quart du XIXe siècle à nos jours, avec des pièces emblématiques des différents courants, centres géographiques ou personnalités marquants, de Hoffmann à Breuer, de Perriand à Eames, de Jacobsen à Paulin ou Sottsass.

/catalogue exhaustif de la collection : Design, collection du Musée d’art moderne de Saint-Étienne Métropole, aux éditions Cité du design, 511 pages /illustration – Histoire desformes de demain©Musée d’art moderne de Saint Etienne Métropole – Yves Bresson /illustrations 1- Ettore Sottsass, Beverly cabinet for Memphis, 1981  ®Centre Pompidou 2- Ettore Sottsass ®Archivio Ettore Sottsass

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2