Moderniser et moraliser les formes

Posted on 13 mars 2014

On retrouve chez Josef Hoffmann les principes fondamentaux d’Arts and Crafts. La collaboration du designer avec la société Jacob & Joseph Köhn marque le passage des idées du mouvement* dans la sphère de la production industrielle : les formes, très géométriques, ne se laissent aller à aucune exubérance ; la structure du fauteuil est entièrement visible ; le rationalisme de l’approche est souligné dans le nom même de l’objet. Le fauteuil devient une simple machine à s’asseoir, précédant ainsi la nouvelle conception du mobilier que développera Le Corbusier. Le design dans cette perspective porte une responsabilité esthétique, mais aussi éthique.

*Le mouvement Arts and Crafts, né en Angleterre et emmené par William Morris, souligne que la production d’objets doit s’inscrire dans une vision plus vaste de la société, soucieuse du progrès social et de l’élévation de l’homme.

“Histoire des formes de demain“ – issue des collections de design du Musée d’art moderne de Saint-Étienne Métropole – explore les évolutions du design, du dernier quart du XIXe siècle à nos jours, avec des pièces emblématiques des différents courants, centres géographiques ou personnalités marquants, de Hoffmann à Breuer, de Perriand à Eames, de Jacobsen à Paulin ou Sottsass.

/catalogue exhaustif de la collection : Design, collection du Musée d’art moderne de Saint-Étienne Métropole, aux éditions Cité du design, 511 pages /illustration – Histoire desformes de demain©Musée d’art moderne de Saint Etienne Métropole – Yves Bresson /illustrations 1- Fauteuil  Sitzmaschine de Josef Hoffmann®tous droits réservés 2- Josef Hoffmann Portrait in Moser’s studio ®neuegalerie

 

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2