Affirmer une vocation hygiéniste

Posted on 17 mars 2014

Accompagnant l’hygiénisme naissant, le design se fait l’écho de la croyance en un progrès technologique et médical salutaire. Notre histoire est marquée par plusieurs réalisations pour des sanatoriums, l’ensemble le plus fameux demeurant celui conçu par Alvar Aalto pour le sanatorium de Paimio en Finlande (1928-1933). L’ensemble de mobilier conçu par Jules Leleu pour le sanatorium Martel de Janville, au Plateau d’Assy en Haute-Savoie, de 1934 à 1936, en est un autre exemple. Habituellement associé au style Art Déco et à ses réalisations raffinées, le désigner répond ici dans un style différent à la commande de mobilier qui lui est faite par l’armée de l’air. Les matériaux choisis sont mis en œuvre dans les ateliers de Jean Prouvé – tube d’acier cintré laqué pour les assises et les tables, tôle pliée, soudée et laquée pour le lit. Cette esthétique minimale et fonctionnaliste domine l’ensemble. Conforme aux besoins d’un tel lieu elle impose l’idée d’une véritable correspondance entre un besoin d’hygiène et un design industriel.

“Histoire des formes de demain“ – issue des collections de design du Musée d’art moderne de Saint-Étienne Métropole – explore les évolutions du design, du dernier quart du XIXe siècle à nos jours, avec des pièces emblématiques des différents courants, centres géographiques ou personnalités marquants, de Hoffmann à Breuer, de Perriand à Eames, de Jacobsen à Paulin ou Sottsass.

/catalogue exhaustif de la collection : Design, collection du Musée d’art moderne de Saint-Étienne Métropole, aux éditions Cité du design, 511 pages /illustration – Histoire desformes de demain©Musée d’art moderne de Saint Etienne Métropole – Yves Bresson /illustrations 1- Fauteuil Jules Emile Leleu © droits réservés 2- Jean Prouvé ®vitra

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2