Simplifier pour produire industriellement

Posted on 12 mars 2014

L’Exposition universelle de Londres en 1851 marque un tournant dans l’histoire de l’ameublement, de ses formes et de sa conception. Michael Thonet en a saisi toute la portée lorsqu’il présente, sous la verrière du Crystal Palace, le fruit de vingt années de recherches sur le cintrage du bois.
La chaise n° 14, géniale par sa simplicité, incarne à maints égards les préoccupations à la fois structurelles et sociales de son concepteur. Composée de seulement six éléments assemblés entre eux au moyen de simples vis, cette chaise se prête tout à fait à une production industrielle standardisée. Thonet pose ainsi les jalons d’une production de meubles à grande échelle. La chaise Thonet, dont la qualité formelle n’est plus jugée sur les critères du style, devient un produit de grande consommation adapté aux réalités d’une époque portée par le progrès. La renommée internationale qu’allait connaître la firme, tient autant au perfectionnement de la technique du bois courbé qu’à l’orientation donnée à la production.

“Histoire des formes de demain“ – issue des collections de design du Musée d’art moderne de Saint-Étienne Métropole – explore les évolutions du design, du dernier quart du XIXe siècle à nos jours, avec des pièces emblématiques des différents courants, centres géographiques ou personnalités marquants, de Hoffmann à Breuer, de Perriand à Eames, de Jacobsen à Paulin ou Sottsass.

/catalogue exhaustif de la collection : Design, collection du Musée d’art moderne de Saint-Étienne Métropole, aux éditions Cité du design, 511 pages /illustration – Histoire desformes de demain©Musée d’art moderne de Saint Etienne Métropole – Yves Bresson /illustrations 1- Chaise n°14 Thonet domaine public 2- Mickael Thonet ®Thonet Archive

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2