Changer notre regard

Posted on 12 mars 2014

Vico Magistretti* est l’un des pères du Design Italien, qu’il décrit comme “phénomène miraculeux“. En même temps, il revendique une appartenance “postmodernisme“ qui l’éloigne de toute intention décorative. Il a initié ce fil rouge des rapports professionnels et personnels entre designers et éditeurs (Artemide, Cassina, Kartell) à une époque où ils travaillaient ensemble dans l’expérimentation de nouvelles façons de concevoir le design appliqué aux objets d’ameublement.

Vico Magistretti est issu d’une famille d’architectes. En 1945, à Milan, il commence son activité professionnelle en tant qu’architecte, dans un contexte porteur d’initiatives et de propositions innovantes. En 1956, il est l’un des fondateurs de l’ADI, l’Association pour le Design Industriel, et la même année, pour la première fois, il fait partie du jury du prix Compasso d’Oro. À la fin des années soixante, il réalise des objets qui sont des classiques.
Trois jalons : le canapé Maralunga (1973, prix Compasso d’oro en 1979) et la lampe Eclisse (prix Compasso d’Oro 1967) et la chaise Selene (1966), qui, avec la Panton Chair et l’Universale de Joe Colombo, affirme la primauté de LA chaise en plastique.

L’installation réalisée pour l’Hôtel de Galliffet (que l’on retrouve à la Fondazione Vico Magistretti) présente un condensé de ses idées appliqué au processus créatif du design. Elle met aussi l’accent sur ce désordre apparent où des fragments de la vie familiale émergent et se superposent à la stratification de notes, d’intuitions, de numéros de téléphone et de fax. Exposés pour la première fois en dehors de leur contexte d’origine, ils racontent avec simplicité une façon de travailler**.

*En 1997, le Salon du Meuble de Milan consacre une exposition monographique à Vico Magistretti : les concepteurs de l’installation sont Achille Castiglioni et Ferruccio Laviani. Il a obtenu, deux années auparavant, le prix Compasso d’Oro pour l’ensemble de sa carrière (1995). **Après sa mort, en septembre 2006, son agence, siège de la Fondation Vico Magistretti, est convertie en un musée destiné à l’étude et à la diffusion de son travail.

/image Snow Oluce, 1974 ©Fondazione Vico Magistretti /Vico Magistretti. Lo studio del genio 

articles en lien

ibookligne_vierge

zone2