Savoir développer son identité

Posted on 29 avril 2014

Samuel Accoceberry est passionné par le design suédois et finlandais et aime travailler avec des gens ou des sociétés qui ont un côté patrimonial. “Leur histoire me passionne, j’aime m’inscrire dans cette continuité. Et si cela crée de l’emploi et de la richesse alors c’est génial“. Il vit et travaille à Paris : “c’est une scène où de nombreuses choses convergent“.

LE PROJET BOÎTE CONCEPT ?
Mon métier est riche et protéiforme, je m’efforce de connaître de nombreuses techniques pour accompagner les industriels pour la réalisation de leurs projets. Il en est de même de la veille technologique qui pour moi accompagne la maîtrise des références passées et actuelles et ancre ma création dans une continuité culturelle et artistique. C’est dans cet esprit que j’ai abordé ce projet. Timothée Cagniard m’a contacté pour réfléchir à une version basse du LD. J’ai décidé de traiter celle-ci par la lumière ou plutôt par le reflet de la laque utilisée sur leurs produits. Mon apport c’est le profil du pied qui confère (me semble-t-il) une personnalité forte et lui permet “d’exister“. Laque ou bois cela renforce la belle facture et le savoir-faire traditionnel.

LE DESIGN AUJOURD’HUI ?
Le rôle du design consiste toujours à créer des objets fonctionnels qui répondent à une demande. Cette définition est immuable, mais les besoins ont changé. Dans les faits le designer s’impose comme un conseiller stratégique de nos jours : il doit avoir des compétences croisées et transversales pour permettre de décrypter les environnements dans les lesquels vont être placés ses produits. Dans un monde d’image, il faut savoir développer son identité pour que son objet existe !
Alors moi j’essaie de faire des projets simples et cohérents tant dans la démarche que dans la réalisation. Des objets honnêtes qui développent une part d’intime et de sensualité que l’on découvre en les pratiquant. J’aime l’idée qu’ils vivent avec nous.ibookligne_vierge

zone2