Design : par les chiffres

Posted on 17 juillet 2014

Les structures du design sont jeunes, avec près de la moitié d’entre elles ont moins de dix ans et le quart seulement plus de vingt ans.

Structure
Elles sont polyvalentes. Cette tendance correspond à une évolution de l’exercice du métier en partie liée à la crise, vers des regroupements plus ou moins formels. On constate une augmentation du nombre de petites structures : 80 % des structures de plus de dix personnes ont le statut de SARL. Plus de 70 % des structures d’une seule personne ont le statut de travailleur indépendant, auto-entrepreneur ou EURL, 20 % seulement affichent le statut Maison des artistes. Le design d’agence est le mode d’intervention le plus fréquent (52 % des réalisations). 19 % des réalisations mobilisent exclusivement le savoir-faire de designers salariés de l’entreprise et 29 % des réalisations combinent des ressources de design interne et externe pour réaliser certaines prestations.

Localisation
La profession est concentrée à 70 % sur les régions Île-de-France et Rhône-Alpes, avec un rééquilibrage au profit de Rhône-Alpes. L’Île-de-France compte à elle seule 55 % des structures et 73 % de l’effectif.

Direction
La majorité des agences (55 %) ont deux ou trois dirigeants/directeurs artistiques. 6 % des agences n’ont pas de créatifs, ce qui correspond au développement actuel de très petites structures qui jouent le rôle d’assembleur d’équipes de design au cas par cas, en faisant appel à de la sous-traitance (61 % ponctuellement, 24 % régulièrement).

Périmètre
Les activités développées à l’international deviennent choses courantes puisque plus de 70 % des structures facturent à l’international. En 2009, le taux d’exportation atteignait déjà 18,9 % pour les entreprises de 100-249 salariés et concernait en premier lieu le produit et l’emballage. Les pays clients se trouvent majoritairement dans l’Union européenne (39 %) et en Asie (16 %), ce qui implique un usage de l’anglais dans 91 % des structures.

Facturation
La facturation en honoraires est pratiquée par la quasi-totalité des agences. 28 % déclarent percevoir des royalties et 15 % des droits, et plus de la moitié des structures facturent des frais techniques. La facturation à la journée est pratiquée par les trois quarts des structures. En l’absence de normalisation du montant des prestations, on constate une très grande diversité dans les montants facturés ; des chiffres d’affaires peu élevés, surtout pour les designers indépendants : le tiers des structures facturent la journée moins de 500 €, près de la moitié la facture entre 500 et 1 000 €.

* Données issues de L’économie du design (2010)

/Cet article est issu de la lecture et de l’analyse du référentiel des métiers et des compétences du design se veut un outil au service des acteurs du design. Il est décliné selon trois approches visant à répondre à trois questions 1/ qu’est-ce qu’un designer ? Que font les designers ? Qui sont les designers ?